8,00
par (Libraire)
13 mai 2022

Conseillé par Coralie

Annie Ernaux raconte, dans ce texte court et intense, comment la honte d'autrefois peut se transformer en fierté, la façon dont elle a ouvert son cœur à un homme plus jeune, un homme qui socialement la renvoie à ses origines. Elle dit comme, parfois, ce sentiment détricote les préjugés, les laisse s'échapper - avec bonheur.
Avec sa langue précise, elle dit le temps qui passe et les douleurs qui s'estompent, les amour qui se font et se défont, les milieux sociaux qui évoluent et qui laissent leurs traces, ancrés profondément.
L'autrice fait la part belle aux émotions, comme souvent. Elle écrit la réalité pour mieux l'appréhender, la comprendre et l'aimer.
Il y a des phrases dans ce texte qui sont un réconfort, une évidence et qui résonnent à merveille.

Tous les conseils de lecture

Le livre du père
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

"Tout est vrai, tout est faux" vous dira Gaëlle Josse. Il n'est plus nécessaire de présenter l'autrice de du "Dernier gardien d'Ellis Island" ou d' "Une longue impatience". Et nous sommes très heureux de la recevoir à la librairie pour ce nouveau roman touchant, beau et sombre à la fois, intitulé "La nuit des pères".

A propos du livre :
« Tu ne seras jamais aimée de personne. Tu m'as dit ça, un jour, mon père. Tu vas rater ta vie. Tu m'as dit ça, aussi.
De toutes mes forces, j'ai voulu faire mentir ta malédiction. »
Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l'oubli.
Après de longues années d'absence, elle appréhende ce retour. C’est l'ultime possibilité, peut-être, de comprendre qui était ce père si destructeur, si difficile à aimer.
Entre eux trois, pendant quelques jours, l'histoire familiale va se nouer et se dénouer.
Sur eux, comme le vol des aigles au-dessus des sommets que ce père aimait par-dessus tout, plane l’ombre de la grande Histoire, du poison qu’elle infuse dans le sang par-delà les générations murées dans le silence.
Les voix de cette famille meurtrie se succèdent pour dire l’ambivalence des sentiments filiaux et les violences invisibles, ces déchirures qui poursuivent un homme jusqu'à son crépuscule.
Avec ce texte à vif, Gaëlle Josse nous livre un roman d'une rare intensité, qui interroge nos choix, nos fragilités, et le cours de nos vies.

Attention inscription obligatoire : librairiecoiffard.animations@gmail.com
copyright photo : Louise Oligny

Tous les événements