Ce qui n'a pas de nom
17,00
22 septembre 2017

Conseillé par Marie-Laure

L'écriture est thérapeutique, on le sait. Dans ce court récit, la poétesse colombienne Piedad Bonnett veut tenter de surmonter l'insurmontable : la mort de son fils.

Piedad Bonnett a perdu son fils Daniel alors qu'il n'avait que 28 ans. Cette mort est d'autant plus terrible que Daniel s'est jeté du toit de son immeuble. Il luttait depuis des années contre des démons intérieurs, une maladie dont on préfère taire le nom : la schizophrénie. Raconter Daniel, c'est bien sûr une façon de faire son deuil mais c'est aussi essayer de comprendre sa folie, se l'expliquer et d'une certaine façon, de la dompter. Cette folie aurait été provoquée par ce fameux médicament contre l'acné. En grande poétesse, Piedad Bonnett choisit soigneusement ses mots ; elle sait comment faire passer l'émotion tout en faisant preuve de pudeur et d'élégance ? Elle n'hésite pas à convoquer les plus grands écrivains, ceux qui ont utilisé la plume pour apprivoiser la mort ou la folie : Vladimir Nabokov, Raymond Carver, Javier Marías et bien d'autres. Elle reprend cette phrase de Juan José Millas : « L'écriture cautérise les blessures au moment même où elle les ouvre. » Cette citation dit l'essence même de cette entreprise littéraire. Avec ce texte, Piedad Bonnett se fait violence et panse ses blessures. « Ce qui n'a pas de nom » est un récit qui prouve à lui seul combien la littérature est nécessaire.

© Revue Page des libraires N°185 – Rentrée littéraire

Tous les conseils de lecture

Nantes se fait tirer le portrait
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Venez rencontrer Stéphane Pajot, auteur de nombreux ouvrages sur Nantes, le parler nantais, pour son dernier livre écrit avec Romain Boulanger, dans lequel ils nous font découvrir encore d'autres profils de cette ville chargée d'histoire.

"Nantes la ville aux mille visages" aux éditions d'Orbestier, à paraître le 13 octobre.

Et venez vous promener à travers les rues et les monuments de Nantes, dans une visite accompagnée d'anecdotes et d'informations historiques.

Tous les événements

Coralie et Marie vous partagent ici les livres repérés mois après mois, ceux qui vous émerveillent et mettront des étoiles dans les yeux de vos enfants ou de vos élèves.

Voir le dossier complet

L'année littéraire dernière nous a inspiré notre premier Prix du roman Coiffard 2017. Il a été décerné au brillant "Bal Mécanique" de Yannick Grannec, aux éditions Anne Carrière. Grâce à nos lecteurs fidèles et à notre équipe de libraires, nous vous proposons de réitérer l'aventure pour mettre en avant un roman de l'année qui sera hors du commun.

Nous annonçons dores et déjà la liste des romans présélectionnés repérés dans cette rentrée littéraire :

"Nos Richesses", Kaouther Adimi, Seuil
"Sucre Noir", Miguel Bonnefoy, Rivages
"Et soudain, la liberté", Évelyne Pisier, Caroline Laurent, Les Escales
"Le Dormeur éveillé", Gaëlle Nohant, Héloïse d'Ormesson
"Bakhita", Véronique Olmi, Albin Michel
"Ces rêves qu'on piétine", Sébastien Spitzer, L'Observatoire

Venez participer à l'aventure d'être jury pour le Prix du roman Coiffard 2018, et votez pour votre roman préféré en mai prochain.

Voir le dossier complet