Avant que les ombres s'effacent

Dalembert, Louis-Philippe

Sabine Wespieser

21,00
par (Libraire)
20 avril 2017

Conseillé par Stéphanie, Frédérique et Rémy

"Avant que fraîchisse le jour
que s'effacent les ombres, reviens! Ô toi mon bien aimé pareil à la gazelle ou au jeune faon, sur les monts escarpés."
Tiré du Cantique des Cantiques, "Avant que les ombres s'effacent" est déjà un joli titre à la symbolique forte, et qui présage de belle manière cette saga familiale, cette fiction polyphonique à la langue travaillée et au ton léger. Un bien joli titre donc pour nous raconter l'histoire de Ruben Schwarzberg et de sa famille. De 1913 à 2010, quatre générations traversent le siècle, les tragédies de l'Histoire contemporaine, de la Pologne à Haïti, de Berlin à Paris en passant par Cuba, les Etats-Unis et Israël. Le sujet est grave mais emprunt d'un humour décalé qui séduit rapidement le lecteur. Et l'on ferme ce roman avec regret en se disant que décidément Haïti est un pays incroyable, et que son peuple est d'une générosité sans égal. On se dit aussi, tout comme Louis-Philippe Dalembert, "que l'Histoire a une tendance fâcheuse à bégayer".

Tous les conseils de lecture

Coup de coeur
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Louis-Philippe Dalembert est né à Port-au-Prince et vit à Paris. Il a publié de la poésie, des essais et des romans (les derniers en date, au Mercure de France : "Noires blessures" en 2011 et "Ballade d’un amour inachevé" en 2013). Professeur invité dans diverses universités américaines, il a été pensionnaire de la Villa Médicis (1994-1995), écrivain en résidence à Jérusalem et à Berlin, et a été lauréat de nombreux prix dont le prix RFO en 1999, le prix Casa de las Américas en 2008 et le prix Thyde Monnier de la SGDL en 2013.

Dans le prologue de cette saga conduisant son protagoniste de la Pologne à Port-au-Prince, l’auteur rappelle le vote par l’État haïtien, en 1939, d’un décret-loi autorisant ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à tous les Juifs qui en formuleraient la demande.
Avant son arrivée à Port-au-Prince à la faveur de ce décret, le docteur Ruben Schwarzberg fut de ceux dont le nazisme brisa la trajectoire. Devenu un médecin réputé et le patriarche de trois générations d’Haïtiens, il a tiré un trait sur son passé. Mais, quand Haïti est frappé par le séisme de janvier 2010 et que sa petite-cousine Deborah accourt d'Israël parmi les médecins du monde entier, il accepte de revenir sur son histoire.

Tous les événements