Point de lendemain

Dominique Vivant Denon

Folio

  • par
    16 novembre 2017

    Trouvé tout à fait par hasard dans les rayonnages de la bibliothèque, je ne sais vraiment pas dire ce qui a attiré mon œil vers ce petit ouvrage. 'Point de lendemain' est un court texte d'une quarantaine de pages, suivi dans cette édition de deux autres textes : 'Voyage historique et pittoresque dans le Royaume des Deux-Siciles' et 'Voyage dans la Basse et la Haute-Égypte pendant les campagnes du général Bonaparte'. Ces deux textes sont de moindre importance - à mes yeux seulement -, des récits de voyage et de la campagne d’Égypte de Bonaparte. Je m'attarderai sur 'Point de lendemain'.

    Il s'agit d'un conte libertin d'une modernité dans l'écriture assez incroyable, pour preuve, le tout début :

    "J'aimais éperdument la comtesse de... ; j'avais vingt ans, et j'étais ingénu ; elle me trompa, je me fâchai, elle me quitta. J'étais ingénu, je la regrettai ; j'avais vingt ans, elle me pardonna : et comme j'avais vingt ans, que j'étais ingénu, toujours trompé, mais plus quitté, je me croyais l'amant le mieux aimé, partant le plus heureux des hommes." (p.9)

    Alors ? J'avais prévenu. Que certains pseudo-écrivains - je ne donnerai pas de noms - de maintenant en prennent de la graine, l'art de la répétition sans être lourd, celui de la ponctuation. Style haché, franchement, parfait.

    Ne connaissant pas l'auteur dont seul le nom apparaît sur la couverture, lorsque je lus ces premières phrases, je crus à un livre récent, et hop, ni une ni deux, dans ma besace. C'est en arrivant à la maison que je l'ouvris et découvris qui était Vivant Denon (1747-1825). Je ne saurais trop conseiller d'abord de se pencher sur son court roman (le seul, ses autres écrits sont des récits tels les deux sus-mentionnés) et ensuite sur sa biographie.

    Élégance, style, ce petit roman libertin se lit avec joie et même si l'on est habitué à des textes plus crus, plus directs, il ressort d'icelui une sensualité et un certain émoustillement pour toutes les choses suggérées plus que dites, pour ce libertinage en costume d'époque - non, je ne suis pas fétichiste, mais ça a quand même plus de classe qu'à oilpé en pleine campagne.

    Légère lecture qui m'a ravi, elle existe en de multiples éditions, dont certaines très peu onéreuses, n'hésitez pas à découvrir un auteur oublié, en plus, si on réussit à le replacer dans une conversation, ça fait chic et instruit. Que des avantages.