• 8 avril 2018

    Effarante et consternante banalité du Mal

    A travers le parcours de jeunes djihadistes français partis pour la Syrie, le journaliste cherche à comprendre l'incompréhensible : le tragique aveuglement d'une population post-adolescente, souvent déclassée et désespérée de son propre vide, qui donne un nom divin à sa violence et cherche à disparaître dans une quête de puissance et de reconnaissance sociale, de contenant fort et de transcendance. Croyant devenir des chevaliers et des princesses d'Orient, ils trouvent alors un autre abîme de barbarie et de pulsions, bien loin des idéaux autrement exigeants d'humanité et de démocratie. Jours de colère et d'interrogations.