Les Mutations

Les Mutations

Jorge Comensal

Les Escales

  • 12 octobre 2019

    Conseillé par Agathe

    Tragicomédie mexicaine, "Les Mutations" est un roman à multiples facettes. Tout commence avec Ramon Martinez, avocat renommé au porte-monnaie gonflé et à la langue bien affûtée. Eh bien justement, il va la perdre cette langue si utile à son travail. Ironie du sort, Ramon est atteint d'un cancer de la langue, et l'ablation de son membre/outil de travail semble être la seule solution pour permettre une possible guérison.
    Ramon se retrouve donc privé de la parole, muet, incapable d'exercer son métier, ne communiquant plus que par quelques phrases écrites au stylo sur un carnet alors que dans sa tête fusent les répliques cinglantes et les commentaires sarcastiques qui visent son entourage.
    Et qui est cet entourage ? Sa famille et son équipe médicale qui évoluent en même temps que cette maladie pernicieuse. Il y a Carmela, la femme de Ramon qui se voit forcée de reprendre le barreau, malgré le fait qu'elle ne soit pas très douée, pour subvenir aux besoins de sa famille et payer les soins de son mari. Il y a Ernesto, le frère de Ramon, un pourri jusqu'à la moelle, un vrai. Qui a bâti son entreprise et sa fortune sur des arnaques et n'accepte de prêter de l'argent à sa belle-famille qu’à l'unique condition que Ramon, malgré leur lien fraternel, lui rembourse sa dette après sa guérison sans plus attendre. Il y a aussi la psychologue accro à la marijuana thérapeutique, l'oncologue persuadé d'avoir découvert une nouvelle cellule cancérigène qui permettrait la guérison de la maladie et ferait de lui une superstar dans le milieu médical, il y a la femme de ménage entièrement dévouée à Ramon qui ferait n'importe quoi pour lui, même lui procurer un peu de compagnie et de réconfort. Réconfort qu'elle lui apportera en lui offrant notamment un perroquet atteint du syndrome de Gilles de la Tourette.

    C'est dans ce méli-mélo bruyant, et ponctué par les insultes de l'oiseau coloré que se mêlent humour et désillusions. Bien qu'ayant des allures de série mexicaine rocambolesque, une télé novella, ce roman aborde de nombreux thèmes comme la maladie, l'espoir de guérison, le traumatisme et le sacrifice, qui donnent un sens plus profond à l'histoire de Ramon qu'un simple avocat ayant perdu l'usage de la parole.


  • par (Libraire)
    27 septembre 2019

    Difficile pour un avocat de reprendre une vie normale après une ablation de la langue ! Heureusement Ramon peut compter sur sa famille, sa psy Teresa adepte de cannabis et Elodia son employée de maison qui a la bonne idée de lui offrir Benito, perroquet qui ne s’exprime que par injures et devient vite le rayon de soleil de Ramon. Dans ce roman tragi comique, Jorge Comensal nous fait passer du rire aux larmes et malgré le thème plutôt grave de la maladie on referme le livre un sourire aux lèvres.
    Valérie


  • 23 septembre 2019

    Mexique

    Autant le dire tout de suite : c’est un roman mexicain haut en couleurs avec plein de personnages farfelus.

    J’ai aimé en suivre certain : la psy qui fait pousser du cannabis pour ses patients, et beaucoup moins d’autres : l’oncologue au vocabulaire trop scientifique.

    Un récit parfois loufoque et qui se fini en apothéose.

    Un bon moment de lecture.

    L’image que je retiendrai :

    Celle du vocabulaire ordurier du perroquet.

    https://alexmotamots.fr/les-mutations-jorge-comensal/


  • par (Libraire)
    2 septembre 2019

    Ce roman curieusement fascinant retrace l'itinéraire dans la maladie d'un avocat brillant atteint d'un cancer de la langue. Sardonique, enlevé et sans pathos inutile, un texte qui parlera à tous ceux qui sont passés par ces étapes.