UNPUR

Unpur

Isabelle Desesquelles

Belfond

  • 5 novembre 2019

    Venise 1976. Dans la chaleur suffocante de l’été, Benjaminquejetaime et Julienquejetaime, ainsi surnommés par leur mère, ont encore l’innocence de leurs huit ans. Plus pour longtemps. Le prédateur guette sa proie et lors d’un bref moment d’inattention, Benjamin est enlevé à sa mère et à son jumeau. Quarante ans plus tard s’ouvre un procès, celui de Benjamin. Qu’a-t-il vécu et commis pour se retrouver, lui, la victime d’un monstre qui lui a volé son enfance, sur le banc des accusés ? Isabelle Desesquelles, auteur d’une dizaine de romans et récits, lauréate du prix Femina des Lycéens 2018 pour « Je voudrais que la nuit me prenne » livre à nouveau un roman bouleversant, tout en tension jusqu’au dénouement. Par son écriture, à la fois poétique et sans concession, sans langue de bois, elle chahute son lecteur pour narrer l’inavouable et pose la question de la construction de soi quand l’enfance, gémellaire qui plus est, est bafouée. Un texte qui vous empoigne et vous laisse exsangue.

    Article in "Le Bruit qui court" - été 2019


  • 4 septembre 2019

    Benjamin et Julien, deux jumeaux, ont une enfance lumineuse auprès de leur mère aimante et fantasque.
    Jusqu’au jour où Benjamin se fait kidnapper par Le Gargouilleur.
    S’ensuivent des années de séquestration, avant qu’ il ne s’enfuie.
    C’est puissant, terrible, magnifique.
    Dès le début j’ai été séduite par l’écriture superbe d’Isabelle Desesquelles.
    Il y a une intelligence remarquable dans la manière de mener l’intrigue, de nous mener là où elle veut.
    C’est sombre et lumineux à la fois.
    Les séquelles d’une enfance brisée, d’une famille démantelée sont décrites avec une justesse rare.
    Je ne connaissais pas cette auteure, une lacune à vite combler !