La confidente

La confidente

Renee Knight

Fleuve Editions

  • 29 août 2020

    Un thriller psychologique bien mené.

    Quoi de mieux, entre deux polars bien costauds, qu’un bon thriller psychologique so british ?
    Ça tombe bien, c’est exactement ce que nous propose Renée Knight avec son nouveau roman, « La Confidente ».

    J’avais eu le plaisir, il y a un an ou deux, de lire son thriller précédent, « Révélée », qui avait déjà bien fonctionné avec moi.
    Je suis donc immédiatement montée sur le pont lorsque j’ai su qu’elle en sortait un nouveau.

    Christine est l’assistante principale de Mina Appleton, présidente des supermarchés du même nom depuis le décès de son père.
    Pour Christine, c’est le travail de sa vie, celui dont elle rêvait. Un travail à la cadence soutenue, avec de très nombreuses responsabilités.
    Elle en rêvait, Mina l’a fait.
    Oui mais à quel prix ?

    Pour le savoir il va vous falloir lire ce bon roman.

    Il est parfois très compliqué de faire la part des choses entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle lorsque l’on tient ce genre de poste. Il n’est pas toujours évident d’être à la fois présente pour votre famille et pour votre employeur quand vous savez pertinemment que celui-ci ne peut pas se passer de votre présence pour régler les problèmes du travail mais également pour gérer SA propre vie privée.

    Ce n’est pas un mythe, l’assistante est la personne indispensable, en qui il peut avoir confiance, et sur les épaules de laquelle reposent quantité de choses.

    Autant dire que dans ce genre de rapports, il est important de dresser des barrières assez vite. Car à être trop inter-dépendants, on peut facile en arriver à se vampiriser...
    C’est précisément ce qui va se passer pour Christine.

    Jusqu’à ce que...

    Laquelle des deux est à blâmer ?
    Quelle étrange dynamique lie ces deux femmes ?
    Et, surtout, jusqu’où sont-elles prêtes à aller, pour se protéger ou protéger l’autre ?

    Encore une fois, vous le saurez en lisant La Confidente.

    Thriller psychologique par excellence, ce n’est pas le rythme qui importe ici mais bel et bien l’atmosphère et les personnages.
    Encore plus que dans son précédent titre, Renée Knight parvient à nous prendre dans sa toile et ne nous relâche plus avant la toute fin.

    La trame est très efficace et on se régale.
    Bref, je vous le conseille !