Traverser la nuit

Traverser la nuit

Hervé Le Corre

Rivages

  • par (Libraire)
    20 mars 2021

    Un nouveau roman d'Hervé Le Corre; Profond. Terriblement noir. Noir sans fond. Puissamment beau.


  • 24 février 2021

    Jean-Louis

    Le roi du roman noir français est de retour, et avec lui personnages à la dérive et misère sociale sordide. Amateurs d'optimisme passez votre chemin, amateurs de virtuosité et de plume acérée, ce livre est pour vous!


  • par (Libraire)
    18 février 2021

    Pour traverser la nuit avec les personnages d'Hervé Le Corre, il faut affronter avec eux leurs propres démons et avancer à tâtons.
    Bien sombre est la nuit...


  • par (Libraire)
    1 février 2021

    Un matin d'hiver un homme est retrouvé hagard, recroquevillé sous un banc, le tee-shirt couvert de sang, c'est un géant qui ne parle pas, le sang n'est pas le sien. L'affaire échoit au capitaine Jourdan comme celle de cet homme qui a tué toute sa famille. Jourdan est un flic au bout du rouleau, trop de violence, trop de folie, trop de silence dans son couple qui fait naufrage. Dans les rues de Bordeaux un ancien militaire, maniaque et misanthrope, traque les femmes seules, les prostituées pour les égorger. Louise vit seule avec son petit garçon, dans la hantise de voir surgir un ancien petit ami violent qui la harcèle, personne ne la protège.

    Les éléments sont posés, à partir de là Hervé Le Corre déroule son histoire nocturne, âpre, servie par une écriture toujours aussi ciselée, les personnages touchent, accablés de solitude ou de folie. La figure du flic en bout de course, si elle n'est pas nouvelle, bouleverse, et rappelle le vieux shérif de No country for old man de Cormac McCarthy.

    La lecture de ce mélancolique roman risque de vous laisser le cœur déchiqueté.
    Wilfrid


  • par (Libraire)
    29 janvier 2021

    Coup de cœur d'Evelyne

    Le commandant Jourdan a tout du type bien et pourtant, tout semble lui échapper : le tueur qui sévit dans les rues de Bordeaux, le type qui bat son ex et terrorise son môme, et puis son mariage aussi… Rien que de très banal dans un polar me direz vous… Certes mais c'est comme ça que Le Corre vous endort : tout semble normal et soudain, rien ne l'est plus !
    Hervé Le Corre est sans doute l'un des plus grands auteurs de romans noirs français contemporains alors allez y les yeux fermés : il se chargera de vous les ouvrir en beauté et en noirceur.
    Librairie La Promesse de l'Aube


  • par (Libraire)
    28 janvier 2021

    Un polar sombre comme la nuit !

    Coup de ❤ pour le nouveau polar de Hervé Le Corre, "Traverser la nuit", qui vient tout juste de paraître aux Editions Rivages .
    Si vous ne reculez pas devant le noir profond, n'hésitez pas à vous emparer de ce roman.
    3 personnages vont se croiser, se chercher, s'éviter tout au long de l'histoire. Le commandant Jourdan, au bord de l'épuisement, ne supporte plus les cadavres, a fortiori d'enfants. Son boulot a perdu tout son sens et est en train de le faire sombrer. Sa femme, elle, ne supporte plus qu'à grand' peine cet homme qu'elle a aimé mais qui est devenu peu à peu mutique, s'enfermant dans ces affaires de meurtres sans arriver à en sortir. Il continue malgré tout à faire son boulot du mieux possible et une série de meurtres de prostituées va le lancer lui et son équipe sur la piste d'un tueur bestial.
    Le Corre a choisi d'entrecroiser les récits de Jourdan, du meurtrier et d'une jeune femme, Louise, qui, elle, n'a rien à voir avec cette enquête mais qui va rencontrer Jourdan suite à une agression violente. Les femmes sont au centre de ce roman, victimes déjà mortes ou en sursis, battues, violées, humiliées. Quand elles ne sont pas victimes, elles peuvent aussi être du côté de la perversité et de la névrose... La société humaine dépeinte par Le Corre est tout sauf apaisée; elle régurgite sous une forme ou sous une autre, tantôt bourreau, tantôt victime, des sévices et des traumas profonds. Un polar sombre et puissant...


  • par (Libraire)
    26 janvier 2021

    Conseillé par Coralie

    "Traverser la nuit", c'est la croisée de trois personnages fragiles, animés par la colère.
    Louise élève seule son fils Sam ; elle tente coûte que coûte de protéger leur cocon après une relation toxique avec un ex-conjoint qui continue de la harceler.
    Le commissaire Jourdan, lui, doit enquêter sur le meurtre sordide d'une femme et de ses trois enfants. Lassé par sa carrière, cet événement fera sauter les derniers verrous et libérera sa colère.
    Enfin, en plein cœur de la ville de Bordeaux, un tueur violent et empli de rage sévit et assassine à tout va.
    La nuit de chacun ne fait que commencer.
    Hervé Le Corre confirme, avec ce roman, sa capacité à maîtriser le noir, la douleur et la violence contenue ou éclatante de ses personnages. Au-delà du polar, "Traverser la nuit" est une photographie terrible et vraie de la misère sociale, de l'abattement et de la solitude.


  • par (Libraire)
    19 janvier 2021

    un polar sombre et corsé

    Hervé Le Corre s'impose une nouvelle fois comme un des meilleurs auteurs de polar français avec Traverser la nuit.
    Jourdan, commissaire à la PJ, est appelé sur une affaire sordide, le meurtre d'une mère de famille et de ses deux enfants. Jourdan en a pourtant vu pendant sa longue carrière, mais ce sera pour lui l'affaire de trop. Pris d'une immense fatigue, les barrières sautent, sa carapace se fissure et il se laisse alors envahir par une colère sombre et brûlante.
    On traverse ce roman au rythme de la pluie, tantôt en averses, tantôt en pluie fine et insidieuse, celle qui s'infiltre jusqu'à l'os.
    Le style de Le Corre est implacable, chaque mot est à sa place, et on se laisse embarquer avec un plaisir avide dans ce polar corsé aux dialogues musclés. L'atmosphère, quant à elle est d'une noirceur âpre et poisseuse et nous plonge dans un monde où l'espoir semble ne pas avoir de place.