Rivage de la colère

Rivage de la colère

Caroline Laurent

Pocket

  • par (Libraire)
    11 février 2021

    Conseillé par Agathe, Stéphanie et Rémy

    A la fin des années 60, la petite île de Diego Garcia dans l’archipel des Chagos, alors rattaché à l’île Maurice, connaît ses dernières heures de calme. Jusqu’alors considéré comme britannique, ce petit coin de paradis s'apprête à devenir l'ombre de lui-même lorsque les mauriciens appellent au vote afin de revendiquer leur indépendance.
    Marie-Pierre Ladouceur est une chagossienne, de Diego Garcia, une vraie de vraie. Toujours à vagabonder le pied nu, sans entraves, elle est également la fille qui commande à l’océan. Passionnée et dévouée, son destin va basculer en même temps que celui de son île natale lorsqu’elle va faire la rencontre de Gabriel, le mauricien au profil d’oiseau. Le compte à rebours est lancé.
    "Rivage de la colère", c’est le récit d’une histoire d’amour pleine d’obstacles mais aussi d’une terrible injustice historique.
    "Rivage de la colère", c’est la soif de justice et l’envie de rétablir la vérité.
    "Rivage de la colère", c’est l’envie de voyager, de se révolter et de lutter pour la liberté.
    Un énorme coup de coeur.


  • par (Libraire)
    15 janvier 2021

    Gros coup de coeur!

    Quelle lecture éprouvante!
    J'ai milité avec les Chagossiens, j'ai eu faim, j'ai eu mal, j'ai pleuré, j'ai aimé...
    Un livre formidable qui ne m'a pas laissé intact, pour mon grand plus bonheur.


  • 14 décembre 2020

    Alors là, bravo !
    Quel magnifique roman !
    Roman, mais pas que
    Parce qu'il s'agit d'une histoire vraie.
    Une sale histoire que je ne connaissais pas du tout...
    Lorsque l'île Maurice a obtenu l'indépendance, elle a abandonné à l'Angleterre l'archipel des Chagos.
    Mais quelques années plus tard, l'Angleterre l'a cédé aux États-Unis qui en a fait une base militaire.
    Pour ce faire, il a fallu évacuer toute la population des îliens qui se sont retrouvés à St Maurice parqués dans des bidonvilles.
    Ce n'est que le 25 février 2019 que le tribunal de la Haye leur rendra justice après 50 ans de luttes juridiques.
    Étrange de ne jamais avoir entendu parler de cette histoire alors que la presse tourne en boucle les mêmes sujets jusqu'à l'indigestion.
    Pourtant c'était l'année dernière !
    Du coup j'ai fait des recherches sur Internet, tout cela est ahurissant.
    Pour nous faire connaître cette histoire, Caroline Laurent a imaginé un récit et des personnages en s'inspirant de sa grand-mère mauricienne.
    Et quelle histoire !
    Passionnante, émouvante, prenante.
    Les personnages principaux, Gabriel et Marie vivent une histoire d'amour palpitante mais entravée par de multiples malentendus.
    Tous les autres chagossiens sont de beaux êtres, simples, sincères, courageux, solidaires.
    Franchement, je ne suis pas prête d'oublier ce livre que j'avais vu plusieurs fois sans être particulièrement attirée.
    Que ça aurait été dommage.
    Je bénis cette insomnie de pleine lune qui m'a permis de le terminer dans la nuit.