Décomposée

Décomposée

Clémentine Beauvais

L'Iconoclaste

  • 15 mai 2021

    Nous retrouvons ici une femme qui n’est pas tout à fait une inconnue. « Une charogne », l’avait appelée Baudelaire. Clémentine Beauvais lui donne une voix, en fait une fille de joie, une avorteuse... Une violence sourde se cache sous ces mots, une fureur froide, une rumeur qui enfle en un cri de colère, pour les femmes victimes des hommes.
    Une puissance incroyable !


  • par (Libraire)
    10 mai 2021

    Un livre qu'on lit d'un seul souffle

    En partant du poème de Charles Baudelaire "Une Charogne", Clémentine Beauvais donne une vie et une existence à cette vulgaire carcasse gisant dans le fossé. Tour à tour faiseuse d'ange, prostituée puis tueuse en série, celle qui fut une femme impertinente et libre nous surprend grâce au talent inventif de l'autrice. Un roman vibrant, vivant, qu'on ne peut reposer, happés que nous sommes par cette expérience de lecture jamais vue, jamais ressentie. En effet, Clémentine Beauvais, à la fois autrice, chercheuse et traductrice, et aussi poétesse... Et une des futures petites reines de la littérature contemporaine. Un livre que l'on lit d'un seul souffle.


  • par (Libraire)
    13 avril 2021

    Après Songe à la douceur, Clémentine Beauvais revient avec un nouveau roman en vers libre !
    L'autrice reprend le poème "La charogne" de Charles Baudelaire et l'humanise, met un visage et un nom sur ce corps décharné que le poète et sa muse, Jeanne, trouvent sur le chemin. Clémentine Beauvais imagine le vie de cette femme en écho à celle de Jeanne.
    Un très beau texte, à lire en un souffle, qui nous plonge dans un monde de femmes, toutes sœurs, où la violence et la liberté s'affrontent.


  • par (Libraire)
    12 avril 2021

    Coup de coeur !!!!!!!

    Un style classique qui n'est pas sans rappeler les auteurs emblématiques du genre, a l'image de C. Baudelaire ou de Rimbaud.