En eaux dangereuses

Donna Leon

Calmann-Lévy

  • par (Libraire)
    23 octobre 2021

    Venise perd ses eaux !

    Le commissaire Brunetti est confronté à un règlement de comptes en plein été caniculaire, suite au meurtre d'un technicien qui contrôle la qualité de l'eau à Venise. Il va découvrir des faits stupéfiants, qui interrogent sur l'eau que boivent les Vénitiens.
    Encore une passionnante enquête sur fonds de la vie quotidienne des Vénitiens notamment en été avec les hordes de touristes (avant Covid !).


  • 18 octobre 2021

    Donna Leon avec sa Venise, sa « laguna », ses « vaporettos » et dans En eaux dangereuses, sa chaleur, sacrée » calore », que le « Commissario » Brunetti va devoir supporter tout au long du roman ! Heureusement, la « Commissario » Griffoni l’accompagne, napolitaine intransigeante venue s’échouer à la « Questura » de la Sérénissime avec sa blondeur et ses yeux bleus.

    D’ailleurs, c’est elle qui tiendra la main de ,la encore jeune mais terriblement affectée, Benedetta Toso qui préfère parler à la police plutôt que de faire venir un prêtre lors de ses dernières volontés. Et, voilà que devant ces révélations, Brunetti s’engage et promet de faire tout son possible !
    L’ambiance de Donna Leon

    Donna Leon est depuis longtemps préoccupée par l’environnement et dénonce à travers ses polars vénitiens les actions d’une mafia installée qui souvent détourne les aides financières avec la complicité des municipalités. Ici, l’environnement est toujours au cœur de ses préoccupations même si la grande muette a disparu au profit des intérêts individuels.

    Soyons clairs, on ne lit pas les polars de Donna Leon pour la qualité de l’intrigue ! Non, on s’y plonge comme avec la madeleine de Proust pour y retrouver une ambiance.

    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2021/10/18/donna-leon/