Un été à l'Islette

Géraldine Jeffroy

Arléa

  • Conseillé par (Libraire)
    19 mars 2024

    Conseillé par Stéphanie

    Parfois les livres se dégustent comme un morceau de chocolat qu'on ferait fondre sous le palais. Le gourmand sait que le plaisir sera court mais que le goût restera encore un peu une fois que tout sera fini. Alors avis aux gourmets : "Un été à l’Islette" est un morceau de chocolat à dévorer ou savourer selon votre envie. Cent pages. Cela passe si vite une parenthèse de bonheur. Le temps d’un été à l’abri d’un château, au cœur de la Touraine, dans une pièce transformée en atelier "Une Valse" naîtra sous vos yeux, un "Balzac" ventripotent se dévoilera et un tableau musical apparaîtra. C’est l’histoire d’un été, de trois artistes et de trois chefs-d’œuvre. Nous sommes en 1892 et Camille Claudel, Rodin et Debussy s’apprêtent à tourner la page du romantisme.
    En alternant la correspondance entre Camille Claudel et Claude Debussy avec le récit d’Eugénie, jeune préceptrice de Marguerite, petite-fille de Madame Courcelle, propriétaire du domaine posé entre deux bras de l’Indre, Géraldine Jeffroy déploie son histoire avec beaucoup d’élégance. Cette Madame Camille est tellement fascinante pour la jeune éducatrice descendue de Paris et sa petite protégée. Et il est évident qu'à travers leur regard, le lecteur succombe à son tour. Ajoutez un secret bien gardé qui pointe le bout de son nez inopinément à la fin de l'été et l'on referme ce petit livre avec le sentiment d'avoir passé un délicieux moment de lecture.