Les loups à leur porte

Les loups à leur porte

Jérémy Fel

Rivages

  • par (Libraire)
    11 avril 2016

    Attention ce roman est machiavélique... et addictif !

    Daryl est originaire des grandes plaines céréalières des États-Unis, et comme bien des adolescents, il est en conflit avec ses parents. Alors pour se sortir de l'ornière familiale, il adopte une méthode plutôt radicale : il met le feu à la maison parentale en pleine nuit afin de se débarrasser d'une famille beaucoup trop encombrante pour sa destinée.
    Les Loups à leur porte commence fort, ce roman nous happe immédiatement dans une ambiance à David Lynch. Et cela ne fait que commencer... Jeremy Fel, grâce à une construction très malicieuse, vient nous capturer dans sa toile, la construit peu à peu et ne nous lâche plus. Chaque chapitre nous raconte l'histoire d'un personnage, au début sans lien apparent entre eux. Mais une résonance commence à se faire entendre, à peine perceptible au début, qui gonfle peu à peu et finit par prendre tout son sens. Je vous assure que l'effet est garanti ! Jérémy Fel crée en nous une forme d'addiction, chaque chapitre appelle le suivant avec une forme d'urgence. Mais, dans le même temps, il joue avec nos sentiments et provoque en nous de belles contradictions entre attirance et gêne, allant parfois jusqu'au rejet.
    Les Loups à leur porte est un roman d'exploration de la noirceur humaine. Jérémy Fel nous propose une galerie de personnages incroyablement riche : un certain Walter tellement mauvais qu'il en est simplement glaçant, Mary Beth obligée de quitter son anonymat afin de faire face à son passé, Duane qui décide de protéger un gamin qu'il connaît à peine, et tant d'autres encore : plus ou moins écorchés, psychotiques ou simplement dépassés. Alors d'où vient cette envie irrépressible de poursuivre notre lecture ? Parce que ce texte est de la littérature noire et blanche, grise en somme. Et cela lui donne une saveur et une ambiance toutes particulières.
    Maintenant il est temps de plonger dans cette petite pépite. Mais une chose est sûre : nous sommes devant un premier roman assez fascinant, et qui en aucun cas ne vous laissera indifférents.


  • par (Libraire)
    1 octobre 2015

    Vous vous rappelez de ces moments de terreur pure que vous ressentiez, étant enfant, face au monstre sous le lit ou à celui caché dans le noir? Ce sentiment oublié une fois adulte, resurgit soudain à la lecture de ce livre.

    Un roman présentant le portrait de différents personnages à un moment précis, celui où l'on comprend qu'il est déjà trop tard, celui où l'on glisse de la banalité du quotidien à cette certitude que plus rien ne sera plus jamais comme avant. Au lecteur de rassembler ces fragments de vie afin de reconstituer une histoire, celle de la cruauté la plus pure. Rarement l'on voit des personnages aussi justes : chacun d'entre eux, même s'il ne sert que brièvement l'intrigue, est cohérent, a un passé qui sonne juste, une personnalité vraie. Une justesse qui permet de s'identifier et de s'attacher à eux immédiatement, créant une ambiance d'autant plus efficace. Un premier roman brillant d'une justesse terrifiante.


  • par (Libraire)
    18 septembre 2015

    Stupéfiant !

    Excellemment bien orchestré, "Les loups à leur porte" est un roman à la fois effrayant, hypnotique et fascinant. L’atmosphère forte et palpable rend sa lecture prenante et totalement scotchante. Stupéfiant !


  • par (Libraire)
    18 août 2015

    Inquiétant et envoûtant

    Comme les chapitres de ce livre portent le prénom d'un personnage de l'histoire, le lecteur peut penser qu'il va lire un recueil de nouvelles alors que c'est un roman noir, un thriller inquiétant. La plupart des personnages ont vécu un événement violemment traumatique, tel Mary Beth qui a fui un mari qui la soumettait à sa violence et qui a confié en adoption leur fils à un couple d'amis, Duane qui a enlevé un enfant battu à sa mère pour le rendre à son père, le jeune Daryl Greer qui met le feu à la maison familiale et brûle ses parents. Rares sont les insouciants et menant une vie calme et rangée comme Paul et Martha, qui croisent cependant la route d'un être malfaisant et criminel. Ces personnages, qu'ils se cherchent ou se fuient, se rencontrent toujours de manière violente -car un lien les unit, qui va intriguer le lecteur. Les plus violents sont des hommes qui montrent leur face sombre, leur âme noire, qui cherchent à soumettre celles qui leur résistent. Une lumière éclaire subsiste cependant dans la noirceur de ce roman, celle de l'amour indéfectible que porte Mary Beth à son fils.
    C'est un premier roman captivant, fortement addictif (j'ai eu du mal à la lâcher le temps de dîner) que nous offre Jérémy Fel. Et même si on devine où nous mène l'énigme, en trouver les ressorts est complexe. L'écriture est servie par l'expérience professionnelle de l'auteur, qui a été scénariste de courts-métrages.