Babylone

Babylone

Yasmina Reza

Flammarion

  • par (Libraire)
    3 février 2017

    Babylone ou une intrigue théâtrale.
    Après avoir organisé une petite réception chez elle, Lydie voit son voisin et ami sonner à sa porte pour lui annoncer qu'il a tué son épouse. Ainsi commence une longue nuit pour nos deux anti-héros...

    Yasmina Reza réussit une prouesse avec son dernier roman. Son écriture et le rythme qu'elle insuffle au récit permettent à l'imagination du lecteur de réellement voir l'action se dérouler sur scène ! Alors, comme au théâtre, le pire est comique, les situations deviennent burlesques et les protagonistes dans leur détresse sont très attachants.

    Babylone ou les jardins suspendus du voisin dont il faut prendre soin, tel un vestige d'un passé heureux.


  • 26 décembre 2016

    La fête des voisins………

    Elisabeth et Jean Lino sont voisins, ils partagent la même phobie de l’ascenseur et se retrouvent donc régulièrement dans l’escalier.
    De fil en aiguille, sans être amis, ni très intimes, ils se partagent quelques confidences sur leur enfance, leur vie.
    Un jour Elisabeth et son mari Pierre décident de faire une fête de printemps chez eux, avec amis, collègues et pourquoi pas, leurs voisins du dessus.
    La soirée est joyeuse, l’alcool aidant, Jean Lino se moque gentiment de sa femme, Lydie et de ses combats sur la cause animale.

    Tout le monde finit par rentrer chez soi mais quelques temps plus tard, Jean Lino sonne chez ses voisins, il a tué Lydie.
    Voilà, tout est dit, comment des gens ordinaires, dans une vie banale, après une bonne soirée, peuvent basculer dans le sordide ??
    Une réflexion, une moquerie, des petites rancœurs accumulées, et la situation dérape.
    La suite que je ne dévoilerai pas est assez rocambolesque et plus intéressante que toute la première partie, qui est assez lente et donne une impression de tristesse.
    Mais la fin m’a justement un peu laissée sur ma faim. Après tout, nos deux protagonistes ont partagé une curieuse nuit, la fin est un peu abrupte et manque d’épaisseur….
    Mais peut être aurons nous une explication plus tard, j’ai l’impression que ce roman pourrait devenir une pièce de théâtre et Yasmina Reza y excelle !!


  • par (Libraire)
    23 novembre 2016

    Lucidités

    Entre raillerie et drôlerie, Yasmina Reza offre une tragi-comédie autour de la solitude et du vieillissement. Usant du genre romanesque qui pourrait être aussi très théâtral, elle convie aux petits riens existentiels, aux phrases anodines devenues assassines qui trop appuyées tournent parfois au drame. On pense forcément à Nathalie Sarraute. De cette situation tragi-comique le lecteur grince un peu des dents, rit beaucoup tant le cocasse et l'absurde sont mêlés.


  • par (Libraire)
    25 octobre 2016

    Dans une petite ville d'une banlieue ordinaire et paisible, Elizabeth organise une petite soirée d'anniversaire entre amis et voisins. Une petite sauterie tout ce qu'il y a de plus classique avec son lot de petits tracas logistiques et de petits moments de partage. La fête est une réussite et finalement le petit groupe se sépare au cœur de la nuit.
    Pas de quoi en faire un roman. Mais là est tout le talent de Yasmina Reza. Elle distille au fur et à mesure de l'histoire des morceaux d'indices et des petites touches bien intrigantes. Derrière cette histoire si ordinaire se cache une réalité bien plus sombre. Un événement est bel et bien arrivé lors de cette fête d'anniversaire. Un événement si particulier qu'il fait basculer la normalité pesante de cette petite assemblée dans le sordide des faits divers du quotidien.
    L'auteur réussit à nous tenir en haleine d'un bout à l'autre du roman pour arriver jusqu'au final qui ne laisse pas de marbre le lecteur. Un livre qui vous hante longtemps après la lecture.


  • par (Libraire)
    18 octobre 2016

    Il a tout d'un polar mais...

    ce n'en est pas un. Burlesque et mélancolique, Babylone est un roman qui raconte l'histoire d'Elisabeth. Elle vit dans un immeuble tranquille à Paris où elle s'est nouée d'amitié avec son voisin du dessus, Jean-Lino. Elisabeth décide d'organiser une "fête de printemps" en compagnie de ceux qu'elle apprécie. Jean-Lino et Lydie, sa femme y sont bien sûr conviés. La soirée se passe assez normalement. A part quelques échanges un peu tendus entre Jean-Lino et Lydie sur l'origine de la viande. Mais rien de bien marquant. La soirée terminée, les convives sont partis, Elisabeth et Pierre, son mari, restent seuls. La sonnette retentit alors. C'est Jean-Lino. Prostré, il annonce à Elisabeth et Pierre qu'il vient d'assassiner sa femme...Plus qu'un polar, Babylone est une réflexion sur le temps qui passe et sur ce qu'il reste de nous, une fois évanoui.


  • par (Libraire)
    5 septembre 2016

    Tout simplement génial !

    Elisabeth, la narratrice, décide d’organiser une « fête de Printemps » en invitant des amis et un couple vivant dans le même immeuble. La soirée se termine, chacun rentre chez soi. À 3h du matin, le voisin sonne à sa porte et annonce qu’il vient de tuer sa femme. Que faire ? Prévenir la police ? L’aider ? Pourquoi pas… mais comment ? Roman à la fois mélancolique et terriblement drôle, le dernier Reza est tout simplement génial !


  • par (Libraire)
    29 août 2016

    Que faire quand le voisin du dessus vient frapper à la porte pour avouer le meurtre de sa femme ? Comment l’aider, et de quelle façon ? Appeler la police ou camoufler le corps ? Et que faire du chat, un félin irascible qui ne comprend que l’italien ? Sans compter sur l’irruption de la voisine du 2eme ! On vit sa vie, tout va bien, sauf que…c’est le voisin, un type bizarre, pour qui on n’a pas vraiment d’amitié mais une espèce de compréhension secrète, inavouable, et dont l’histoire provoque l’afflux de sentiments enfouis depuis longtemps, des non-dits qu’on trimballe depuis l’enfance qui surgissent, s’invitent…et n’empêchent pas de continuer son chemin. Il y a les apparences, légères, et il y a le reste, théâtral, la vie.


  • par (Libraire)
    17 août 2016

    Babylone

    Vraiment j'ai adoré ce roman.
    " Babylone " de Yasmina Reza relate une petite fête entre voisins et amis, une soirée en banlieue entre gens ordinaires, simples et plutôt charmants. Des gens biens, tellement biens qu'on retrouve le soir même de la sauterie, le cadavre de l'une d'entre-eux à l'étage du dessus.
    Lydie la soixantaine heureuse, chanteuse aux cheveux orange, toujours un peu allumée, mais ce soir là beaucoup étranglée, à la folie même.
    J' ai adoré la limpidité du style, la légèreté du ton, le charme des personnages, l'humanité et l'ironie de la narratrice. Une narratrice rieuse, lucide et juste, compréhensive pour les défauts de chacun, leur lâcheté, leur maladresse, leur égoïsme masqué par la solitude.
    J'ai adoré l'amoralité de ce roman, la gravité sans le cynisme, l'émotion sans les bons sentiments.