Louise Michel, la Vierge Rouge

Louise Michel, la Vierge Rouge

Mary Margaret Talbot, Bryan Talbot

Vuibert

  • 20 octobre 2016

    Quand Charlotte Perkins Gilman arrive à Paris le 22 janvier 1905, il y a du monde dans les rues : on enterre Louise Michel. Entre cette américaine féministe et Monique, la française qui l'accueille en France s'engage une suite de conversations dont Louise Michel est le sujet, offrant ainsi un aperçu de la vie de la révolutionnaire qui balaie toute sa vie. D'elle, je connaissais bien sûr son action lors de la Commune de Paris mais rien d'autre. On découvre une vraie rebelle, de celles qui n'ont pas d'autres choix car tel est leur nature. mais je ne savais pas qu'elle avait été envoyée en Nouvelle-Calédonie où elle se passionna pour la vie des indigènes dont elle se sentit vite proche, ce qui évidemment ne fut pas bien vue. Cette BD est aussi l'occasion de réflexions autour des romans d'anticipation dont Charlotte Perkins Gilman et semble-t'il Louise Michel étaient friandes. C'est un beau portrait de femme forte et c'est très didactique. Si vous savez déjà tout de Louise Michel, ce n'est probablement pas pour vous mais si ce n'est pas le cas, vous prendrez probablement du plaisir à suivre le destin exceptionnel de cette femme.