Conseils de lecture

Patagonia Tchou Tchou
8,65
par (Libraire)
21 juillet 2018

Conseillé par Coralie

Haroldo et Genaro, deux amis d'enfance décident d'emprunter l'antique train La Trochita, qui parcourt la Patagonie à faible vitesse. Haroldo se fait appeler Butch Cassidy, car il prétend être l'un de ses descendants éloignés ; Genaro, ancien conducteur de métro mis à la porte après la privatisation des transports se fait appeler Bairoletto.

Les deux compères décidés à libérer Beto, le frère d'Haroldo, prisonnier en transit, aperçoivent des sacs de billets et veulent profiter du trajet pour s'en emparer.

La prise d'otages va s'avérer plus difficile que prévue : le train est impraticable, il y a une femme enceinte, des touristes. Commence alors un voyage rocambolesque qui va nous faire traverser la Patagonie au travers de cette prise d'otages un peu ratée.


LE MAL QUI VIENT
12,00
par (Libraire)
18 juillet 2018

Conseillé par Quentin

« Il s'écoulera moins de temps entre le dernier homme et moi, qu'entre moi et, disons, Christophe Colomb […] ou Jules César, pourvu qu'[il] soit dans l'histoire. »

Voilà comment commencent les deux premiers chapitres de ce petit essai de Pierre-Henri Castel.

En partant du principe que, maintenant, la fin de notre monde est inéluctable, le philosophe nous plonge dans le MAL qui va forcément accompagner cette destruction annoncée.
Qu'est ce que ce mal ? D'où vient-il ? Comment se caractérise t-il ?

L'auteur réponds à toutes ces questions en faisant appel à la pensée de différents philosophes. De Kant à Freud en passant par Nietzsche (et un détour dans la littérature apocalyptique chrétienne), Pierre-Henri Castel nous fait réfléchir à la proximité de cette fin du monde et à notre propre psyché maléfique.

Un essai vif et incisif sur le mal et la fin des temps.


L'or, l'empire et le sang

Bossenbroek, Martin

Le Seuil

25,00
par (Libraire)
11 juillet 2018

Conseillé par Quentin

Et oui, l'Afrique du Sud n'a pas toujours été anglaise. Loin de là. Les portugais sont les premiers européens à découvrir ses côtes mais sont vite remplacés par les néerlandais puis les britanniques à la fin du XVIIIe.

"L'or, l'Empire et le Sang" décrit cette époque troublée de l'entrée dans un nouveau siècle où l'impérialisme britannique et la colonisation néerlandaise va amener à une confrontation peu connue et pourtant aux conséquences tragiques. Diplomatie, espionnage, Génie militaire et journalisme vont marquer cette région du monde jusqu'à la victoire contestable des Anglais en 1902.

Pourquoi cette région du monde a-t-elle été le théâtre d'un affrontement acharné ? Qui sont réellement les hommes derrière ce conflit ? Jusqu’où le puissant empire britannique était prêt à aller pour assouvir ses besoins de conquêtes ?

Toutes ces questions trouvent leurs réponses grâce à Martin Bossenbroek qui nous permet, avec son sens aigu de la transmission de saisir l'importance de cette guerre à l'aube du XXe siècle.

L'auteur commence par nous expliquer le contexte global de la région et les différentes tensions existantes avant que n'éclate la guerre. Puis il nous fait vivre celle-ci au côté d'un jeune correspondant de guerre particulièrement tête brûlée, Winston Churchill ! Enfin l'auteur conclut sur une troisième partie qui traite des horreurs et des débordements de la guerre de 1900 à 1902 (Camps de concentration, utilisation de gaz etc).

À travers une multitude de dates importantes du conflit, il nous plonge dans ce face à face sanglant qui prédisait, sans nul doute, les horreurs des guerres à venir.


A toi
6,80
par (Libraire)
10 juillet 2018

Conseillé par Chloé

Ce roman raconte l’histoire d'Inés, qui découvre que son mari Ernesto la trompe, et assiste au meurtre de sa maîtresse perpétré par nul autre qu’Ernesto. Inés fait alors tout pour brouiller les pistes et sauver coûte que coûte son mari et son honneur. Elle ne voit rien de la réalité, encore moins celle de sa propre fille adolescente qui pourrait bien cacher des problèmes plus graves…

Ce petit thriller se lit d’une traite comme une course en plein Buenos Aires dans laquelle on souhaiterait entrer pour secouer un peu cette pauvre Inés. Claudia Piñeiro alterne avec intelligence les cotés cocasses, pathétiques, durs, drôles ou tragiques de cette famille argentine pour un bon roman plein de rebondissements.

« À toi… À nos espoirs et à nos illusions… »


Petits papiers au gré du vent
8,80
par (Libraire)
10 juillet 2018

Conseillé par Carole

Lorsqu' Alejandro, dit « le Singe », l'intrépide, le passionné de football, meurt d'un cancer, alors son frère et ses amis accusent le coup. Le Singe a investi une fortune dans un pitoyable joueur Pittilanga et les trois amis Fernando, le prof, Daniel, « le Russe » et Mauricio, l'avocat, veulent récupérer l'argent pour sa fille Guadalupe.

Alors se joue un match où l'amitié et les engueulades sont sincères. Des moments passés aux magouilles présentes, des personnages hauts en couleur aux dialogues détonants, Eduardo Sacheri entrelacent les fils de ces quatre vies autour de l'univers du football. Entre thérapie de couple, et rendez-vous chez l'oncologue, ce très beau roman pleins de rebonds nous entraînent sur le terrain d'une amitié forte.