Conseils de lecture

Rivage de la colère
19,90
par (Libraire)
15 février 2020

Conseillé par Lyonel

Que s’est-il passé là où l’on touche la rive? Le rivage que Caroline Laurent nous décrit, nous raconte - c’est celui de l’Archipel des Chagos. Lieu isolé - rattaché à l’île Maurice et à la domination britannique - Les Chagos sont tissés de songes singuliers et de croyances ancestrales. Ce lieu est aussi une zone stratégique, zone ficelée par les diverses ambitions géopolitiques.
Cet endroit, Diego Garcia, va devenir également le paysage des révélations et des secrets. C’est là tout le talent de Caroline Laurent que de distiller du romanesque à travers un faisceau de faits historiques. C’est aussi une évocation intime, personnelle. La passion amoureuse qui va lier les deux principaux personnages que tout oppose - la chagossienne Marie-Pierre Ladouceur et le mauricien Gabriel Neymorin - se calque admirablement au tragique de l’histoire. Récit intense, pétri de rage et de colère, que rien n’apaise. Pas même les quelques souvenirs figés dans la douceur: l’intensité des émotions consume tout ici. Et souffle, toujours aussi fort, le long des rivages des Chagos, l’implacable injustice.


Le huitième soir
15,00
par (Libraire)
15 février 2020

Conseillé par Stéphanie

Arnaud de la Grange est sensible à la géographie.
Alors que son précédent roman "Les Vents noirs" se déroulait en grande partie à la croisée de ces trois mastodontes que furent l'empire russe, l'empire chinois et l'empire britannique des Indes, une étendue cernée par des montagnes hautes de 7000m et le désert de Gobi ; "Le Huitième soir" prend corps dans une cuvette, théâtre tragique, encerclée de montagne : Diên Biên Phu.
Le paysage est essentiel mais c'est le décor intérieur qui passionne l'auteur, tout comme Kessel qu'il admire.
Le lecteur plonge d'emblée dans le journal de bord de ce jeune soldat français parachuté, sur la base du volontariat, dans les sept derniers jours d'une bataille qui mettra définitivement fin à la présence française en Indochine. La guerre pourtant n'est qu'un prétexte.
Elle permet à Arnaud de la Grange de mettre à nu l'âme humaine et d'interroger l'essentiel. Il transcende la guerre pour nous raconter une histoire intérieure. Un histoire à hauteur d'homme. Rien n'est nié, rien n'est oublié.


LA MYSTÉRIEUSE BALEINE
13,00
par (Libraire)
11 février 2020

Conseillé par Marion

Dans un pays très froid et éloigné du nôtre, Nils et Anna sont réunis autour d'un feu, à écouter leur père raconter l'histoire qui a changé son enfance. Tout petit, il aurait aperçu... une immense baleine nager entre les glaciers ! Dans un village aussi reculé et désert que le leur, il n'en fallait pas plus pour donner envie aux enfants de partir à leur tour voir cette baleine. Tout de suite et maintenant !

Seulement, comment faire quand l'animal légendaire n'est plus revenu depuis ce jour-là ?

Les enfants partent alors à la rencontre de la baleine, rencontrant sur leur passage d'autres très grands animaux. Et ils ne seront pas déçus de leur voyage.

Une histoire poétique qui vous fera frissonner d'émotions devant de très beaux paysages et rigoler avec Nils et Anna, deux enfants drôles et intrépides que le froid n'arrêtera pas.

À partir de 4 ans.


Victime 55

HarperCollins

20,00
par (Libraire)
11 février 2020

Conseillé par Marion

Chandler, sergent de police, vit dans la petite ville de Wilbrook en Australie. L'histoire commence comme bien d'autres : tout est calme, on s'entraide entre voisins, jusqu'au moment où un étranger débarque et brise le cours des choses. Mais là, l'étranger prétend s'être fait kidnapper et menacer de devenir la 55e victime d'un fou dangereux s'appelant Heath.
Chandler mène l'enquête, essaie de protéger Gabriel, comme tous les citoyens sous sa garde. Et puis arrive Heath, qui rapporte avoir subi les mêmes châtiments, mais des mains de Gabriel.
Qui dit la vérité ? Qui ment ?

James Delargy mène son lecteur à douter dès les premiers chapitres. À confondre la réalité et la paranoïa de ses protagonistes. Heath et Gabriel pourraient, à tour de rôle, être ce fameux masque de Janus, l'un qui rit l'autre qui pleure. Un jeu de dupes au dénouement surprenant, qui laissera le lecteur face à de nombreuses conjectures...


L'enfant de février
23,00
par (Libraire)
11 février 2020

Conseillé par Coralie

À Glasgow, un matin pluvieux de février 1973, le corps de Charlie Jackson, footballeur local prometteur, est retrouvé dans un sale état sur le toit d'un immeuble.
Harry McCoy, inspecteur, est de retour après Janvier Noir et ses nausées à la vue du sang n'ont pas disparues, dommage pour lui !
Après l'annonce de la mort du jeune garçon, les sources sont formelles : il était le fiancé de la fille de Jake Scobie, sorte de parrain de la drogue dans la ville. L'affaire s'annonce compliquée et McCoy et Wattie, son adjoint, vont très vite marcher sur des œufs. Jake Scobie a demandé à les voir, en présence de son avocat, fait inhabituel chez lui, qui se tient plutôt à distance de la flicaille.
Harry McCoy ne fait pas dans la dentelle et va vite perdre patience à poursuivre un fantôme.
Une enquête haletante qui nous plonge dans le froid de la ville rouge. Alan Parks n'est pas là pour nous promener à travers la ville en touristes, il nous montre les bas-fonds, la drogue, les bars miteux, la prostitution, la vie, la vraie à Glasgow dans les années 70.