Conseils de lecture

Albin Michel

24,00
par (Libraire)
14 janvier 2022

Conseillé par Coralie

Dans les années 50, aux Etats-Unis, une proposition de loi apparaît, prônant l'indépendance des autochtones et leur autonomie au sein de l'Amérique. Cependant, à la lecture du texte, les changements annoncés montrent en réalité une volonté de dissoudre les peuples amérindiens à travers le territoire pour mieux récupérer leurs terres afin que les hommes blancs se les approprient.
Dans "Celui qui veille", Louise Erdrich raconte l'histoire de son aïeul, et explique ce projet de loi méconnu qu'est la termination. Sous couvert de libération des amérindiens, cette loi signait l'abandon de protection de ces populations. Thomas Wazhashk incarne la figure du grand-père de l'autrice. Un homme qui s'est battu contre cette justice pour protéger les Indiens Chippewas de Turtle Mountain.
Thomas Wazhashk est veilleur de nuit, il surveille l'usine de pierres d'horlogerie qui s'est installée près de la réserve. Cette entreprise emploie de nombreuses femmes Chippewas en raison de leur dextérité mais aussi parce qu'elles travaillent sans relâche pour un faible salaire. Pour Thomas, les rondes de nuit sont peuplées de fantômes et de souvenirs, de croyances et de songes.
Autour de ce personnage central gravitent plusieurs autres figures : Pixie, sa nièce, est partagée entre son désir de conserver les traditions et son envie de partir étudier en ville. Lors d'un périple inattendu à la recherche de sa sœur, elle va découvrir les affres de la civilisation moderne et se confronter à la diversité des rencontres qu'elle y fera.
À proximité de la tribu, il y a aussi un jeune professeur de mathématiques blanc, coach de boxe le soir, qui va voir passer de nombreux combattants et découvrir grâce à eux toute l'histoire de la communauté.
Ce roman polyphonique met en scène de nombreux individus aussi différents qu'ambivalents. C'est là la grande force de ses personnages : ils sont le cœur de cette Amérique contemporaine, ils sont l'histoire de ce pays, des hommes et des femmes qui ont construit, ont souffert et se sont battus pour continuer à exister.
Louise Erdrich continue, à travers ce texte, l'exploration de la tradition, le questionnement du lien des autochtones avec le monde contemporain. Forte des thèmes qui lui sont chers, elle réussit, une nouvelle fois, à unir le lecteur à sa voix, à celle des natifs d'Amérique.
Une chronique rédigée par Coralie Sécher pour la revue Page des libraires.


Haig, Matt

Faber & Faber

14,75
par (Libraire)
13 janvier 2022

Conseillé par Marion

"Every life contains many millions of decisions. Some big, some small. But every time one decision is taken over another, the outcomes differ. An irreversible variation occurs, which in turn leads to further variations. These books are portalls to all the lives you could be living. »

Nora a 35 ans, travaille dans un magasin de musique et a un chat qui s’appelle Voltaire. Enfin Volts, parce que Voltaire, c’est trop snob pour lui. Elle a perdu son père ainsi que sa mère, et son frère refuse de lui parler après qu’elle ait rompu un contrat qui les liait tous les deux. Elle a changé d’avis à deux jours de son mariage avec son fiancé, Dan.
Vous vous dites, avoir la poisse à ce point, ce n’est pas possible ? Nora, contre toute attente, décide d’en finir. Elle ne supporte plus les échecs. Mais au moment où elle saute le pas, les aiguilles de l’horloge tournent et se placent sur minuit. Et la jeune femme se retrouve dans une immense bibliothèque, avec des rangées à perte de vue de livres. Et à l’accueil, à l’attendre sagement, se tient la bibliothécaire de son ancienne école, Mrs Elm. Elle lui explique qu’elle peut choisir de mourir ou bien de tester les autres vies qu’elle n’a pas choisies, en prenant de nouvelles décisions. Nora pourra ainsi n’avoir aucun regret à mettre fin à ses jours. Et c’est ainsi qu’elle choisit un premier livre…
Un livre qui fait du bien, qui donne le sourire, qui a sa petite dose d’émotions aussi. L’écriture est prenante et addictive. Il y a toute une philosophie derrière ce livre : peu importe les choix que l'on aura pu faire, on sera toujours au bon endroit, au bon moment. Pour les lecteurs qui voudraient lire ce livre en version française, il existe chez les éditions Mazarine/Fayard. La traduction française est des plus fidèles.


15,00
par (Libraire)
13 janvier 2022

Conseillé par Marion

" En attendant, je suis sur la colline

Les pieds dans le ruisseau

Les cheveux dans les sureaux

Enfant des arbres, fille de l’eau "

C’est l’histoire d’Elise, une petite fille de 11 ans, entourée de ses frères et sœurs, et de ses parents. Une belle et grande famille de dix personnes. Ils sont tous très proches, très complices. Comme des oiseaux dans un nid. Et elle nous invite à entrer dans sa vie. Nous apprenons qu’avec sa maman Zéline, qu’elle appelle Féline, ils apprennent les rudiments de la terre, les noms des plantes, des recettes. A même des bancs de granit, en pleine nature. Les deux frères aînés sont partis faire un cursus en horticulture. La grande famille reprend son rythme sans eux. Et puis un jour, en allant chercher du lait pour les nouveau-nés jumeaux, Elise rencontre une Vouivre. Une créature légendaire qui aurait l’apparence d’une femme-serpent. Elle lui révèle un étrange présage. L’un de ses grands frères est en danger.

Elisée, le trouble-fête de la famille, a décidé de ne plus suivre le cursus payé par ses parents. Il a disparu. Son frère Onésime n’a plus de nouvelles. La Vouivre aurait-elle raison ? Aurait-il été enlevé par une autre de ces créatures abominables ? Pourquoi tient-elle tant à le sauver ? Aurait-elle un cœur accroché ?
Un livre en vers libres, très agréable à lire. Bérengère Cournut prouve une nouvelle fois son talent de conteuse, après le brillant "De Pierre et d'os". Elle nous invite ici à un voyage mêlant subtilement le réel au fantastique. Pour les lecteurs qui auraient apprécié "Comme un conte" de Graham Joyce et "Songe d'une nuit d'été" de Shakespeare, vous serez servis avec ce conte envoûtant. Quant aux curieux et fan du talentueux Elisée Reclus, il y aura désormais deux roman à lire à son sujet : "Elisée, avant les ruisseau et le montagnes" de Thomas Giraud et "Elise sur les chemins" de Bérengère Cornut !


14,00
par (Libraire)
13 janvier 2022

Conseillé par Marion

Malo sort d’une maison de repos où il a été envoyé après le décès tragique de sa sœur Lutèce. Celle-ci a sauté du toit, il y a deux mois de cela. Quand il rentre chez lui, la reprise du rythme quotidien est dure. Ses parents sont là sans être là : sa mère voue une véritable obsession pour le ménage, son père s’enferme dans le travail. Et sa grande sœur, Clélia, l’autre sœur jumelle regarde la télévision toute la journée. Le jeune garçon reprend le chemin de l’école et noue une amitié avec une nouvelle venue, Alice. Malo confie à la jeune fille que depuis qu’il est revenu chez lui, il sent comme une présence. Notamment dans sa chambre, où à travers un mur il croit entendre des gargouillis effrayants. Comme si la maison essayait de lui parler. Comme si elle lui disait de rejoindre sa sœur. Alice va en parler à sa sœur Chacha, journaliste, et avec l’aide d’un inconnu, ils vont faire des découvertes terrifiantes sur le passé de cette maison… Jusqu’à ce que l’impensable se produise.
Ce livre réunit tous les codes pour les grands fans d'horreur : une maison hantée, des phénomènes étranges et un mystère qui va crescendo. A partir de 13 ans.


22,00
par (Libraire)
13 janvier 2022

Conseillé par Marion

Nora a 35 ans, travaille dans un magasin de musique et a un chat qui s’appelle Voltaire. Enfin Volts, parce que Voltaire, c’est trop snob pour lui. Elle a perdu son père ainsi que sa mère, et son frère refuse de lui parler après qu’elle ait rompu un contrat qui les liait tous les deux. Elle a changé d’avis à deux jours de son mariage avec son fiancé, Dan.
Vous vous dites, avoir la poisse à ce point, ce n’est pas possible ? Nora, contre toute attente, décide d’en finir. Elle ne supporte plus les échecs. Mais au moment où elle saute le pas, les aiguilles de l’horloge tournent et se placent sur minuit. Et la jeune femme se retrouve dans une immense bibliothèque, avec des rangées à perte de vue de livres. Et à l’accueil, à l’attendre sagement, se tient la bibliothécaire de son ancienne école, Mrs Elm. Elle lui explique qu’elle peut choisir de mourir ou bien de tester les autres vies qu’elle n’a pas choisies, en prenant de nouvelles décisions. Nora pourra ainsi n’avoir aucun regret à mettre fin à ses jours. Et c’est ainsi qu’elle choisit un premier livre…
Un livre qui fait du bien, qui donne le sourire, qui a sa petite dose d’émotions aussi. L’écriture est prenante et addictive. Il y a toute une philosophie derrière ce livre : peu importe les choix que l'on aura pu faire, on sera toujours au bon endroit, au bon moment.