Conseils de lecture

5,00
Conseillé par (Libraire)
14 octobre 2022

Conseillé par Mathilde

Un sentiment ambigu habite le narrateur : sortir de chez soi ou rentrer chez soi ? Voilà que, aussitôt le pied posé sur le goudron du trottoir, l'appel du cocon est grand. Ce poème narratif est une ode au foyer, qu'il soit réel ou imaginaire. Le poème est parsemé de petites annonces immobilières tout à fait farfelues, qui apportent une vision matérielle des villes que nous habitons de façon très concrète.


Tom Lévêque

10 Pages

5,00
Conseillé par (Libraire)
14 octobre 2022

Conseilé par Mathilde

Benjamin rend visite à sa grand-mère qui vit en maison de retraite. Quand il vient la voir, elle lui raconte les moineaux qui viennent picorer dans sa tête. Ça lui fait perdre la notion du temps. Entre deux visites, Benjamin danse beaucoup, fort, mais il n'oublie pas cette histoire de moineaux. Une belle histoire-poème sur le rapport à la vieillesse, à la fois touchante et pleine de vie.


8,40
Conseillé par (Libraire)
14 octobre 2022

Conseillé par Jade

Dans un hôtel de luxe du sud de la France, Nina Kircher, la veuve d'un célèbre photographe, sort de la piscine, suit un homme jusqu'à son bungalow et, sans raison apparente, le poignarde à multiples reprises. Son fils, Théo, encore sonné après avoir été mis au courant de la situation, se rend dans l’hôpital psychiatrique où est internée sa mère. Devant son mutisme total, Théo devra trouver les réponses par lui-même. Entreprise qui se révèle compliquée tant il connaît peu la femme qui l'a élevé. En fouillant dans les affaires de sa mère, il tombe sur une vieille photographie d'elle alors adolescente, devant une maison d'internement de jeunes filles en Suisse. Pourquoi ne connaît-il rien du passé de sa mère et quel est le lien avec cette affaire ?

Valentin Musso nous offre une grande enquête sur les secrets de famille et les conséquences des non-dits. Basés sur des faits réels, ce polar nous dévoile le scandale des internements administratifs en Suisse.


22,00
Conseillé par (Libraire)
14 octobre 2022

Conseillé par Jade

À mi-chemin entre littérature et polar, ce roman noir nous plonge dans une atmosphère étouffante, où le sombre passé esclavagiste des États-Unis se mêle aux superstitions. La carrière de White Forest est un lieu maudit. Aujourd'hui transformé en décharge, il fut pendant longtemps un domaine d'exploitation humaine et de fabrique du malheur. C'est pourquoi les adultes restent éloignés de la carrière. Les enfants, eux, n'hésitent pas à s'y rendre pour s'occuper, se baigner ou jouer à se faire peur. C'est dans ce cadre que disparaît Pansy. Une après-midi, alors qu'elle se baignait à la carrière, son frère et sa sœur s'éloignent pour cueillir des mûres, mais à leur retour, plus aucune trace de leur petite sœur. Une enquête est lancée, avec pour principal suspect, leur père, lui aussi inscrit aux abonnés absents. Alors que l'enquête est au point mort, Bert et Willet ne cessent de chercher la vérité. Une quête qui les mènera jusque dans les Everglades.
L'ambiance de ce roman vous colle à la peau, impossible d'oublier cette carrière décrite de manière diabolique ainsi que les rivières peu accueillantes des Everglades. Un texte puissant sur les liens familiaux.


Jean-Paul Didierlaurent

Folio

8,40
Conseillé par (Libraire)
12 octobre 2022

Conseillé par Stéphanie et Rémy

Vous avez envie qu'on vous raconte une histoire? Alors plongez dans "Malamute" ! Vous entendrez d'abord la voix de Pavlina. Nous sommes en 1976 et la jeune femme nous raconte son arrivée en France avec son mari Dragan. Ils s'installent avec leur quatre malamutes (une race de chien originaire d'Alaska) dans un village des Vosges, Voljoux. C'est le rêve d'une vie, le rêve de Dragan : proposer aux touristes des promenades en traineau tiré par ses chiens.
Trente ans plus tard, à quelques kilomètres de Voljoux, dans sa maison isolée, le vieux Germain sent que la neige est tombée dans la nuit avant même de la voir. Germain a une passion : les arbres, et il a une hantise : que sa fille l'oblige à renoncer à sa maison et son indépendance en le plaçant en EHPAD. C'est uniquement pour cette raison qu'il accepté qu'un neveu éloigné, Basile, saisonnier à la station, s'installe chez lui quelques temps.
Le personnage de Germain est parfait. Bougon mais attachant, il nous charme et nous intrigue avec ses secrets, petits et grands. Pourquoi sa jeune voisine le trouble-t-il autant par exemple? Et puis il y a la neige, beaucoup de neige qui transformerait presque le récit en huis-clos. Jean-Paul Didierlaurent est définitivement un merveilleux conteur et "Malamute", une histoire à la fois belle et tragique. Humaine, tout simplement.