Votre librairie est ouverte le lundi de 14 h à 19 h et du mardi au samedi de 10 h à 19 h.

Conseils de lecture

Traité de la mort sublime
20,00
par (Libraire)
22 février 2018

Conseillé par Lyonel

Daniel Salvatore Schiffer est reconnu pour son travail et ses écrits concernant le dandysme. Le style de Schiffer est ainsi léger, souple et acéré. Avec son "Traité de la mort sublime", l’auteur poursuit la réflexion de Vladimir Jankélévitch, ce penseur raffiné de la grande faucheuse.

Cet essai est une promenade culturelle et philosophique, nous embarquant avec emballement, dans un océan de citations judicieuses, drôles et bouleversantes. On y croise Leonard Cohen, Kant, Barbara, Paul Morand ou encore le chanteur du groupe américain Nirvana, Kurt Cobain. Une certaine idée de l’éclectisme. C’est ce qui rend la lecture fascinante, évitant avec grâce, les paragraphes austères ou ennuyeux. L’idée de ce livre est née de l’album testamentaire de David Bowie, "Blackstar". Apprenant sa mort prochaine, le chanteur anglais élabora une œuvre d’art finale, se jouant de l’éphémère de la vie, du tragi-comique de la mort et de ses émanations crépusculaires.

Avec talent, Schiffer convoque des concepts difficiles sortis directement de la pensée philosophique de Martin Heidegger mais saupoudre ces grands efforts de réflexion avec des saillies jubilatoires comme celle de Boris Vian : « Quand je serai mort, je veux un suaire de chez Dior ». Au fil des pages, Daniel Salvatore Schiffer nous fait penser la mort, toujours avec grand style.


Soulfood équatoriale
par (Libraire)
21 février 2018

Conseillé par Carole

Un tour d'écriture de main de maîtresse, Léonora Miano, nous ouvre les papilles, nous offre des apéritifs littéraires, nous fait goûter la cuisine de Douala, la ville portuaire où elle est née. Entrez dans la Soul Food, la cuisine de nos grands-mères camerounaises, comme si on y était, on en venait, et découvrez ce que le Cameroun recèle de trésors culinaires, entre la sauce Jazz et les pains chargés (sandwichs), le poisson à l'honneur, omniprésent. Asseyez-vous à la table du restaurant Soulfood, qui accueille toutes les classes sociales, et venez manger le BH le Beignet Haricots, ou le Gombo. Une vraie leçon de civilisation, on se change en touriste et on apprend beaucoup des habitants et de la culture de ce pays car "la civilisation est avant tout dans l'assiette !".

À déguster d'urgence !


L'affaire Léon Sadorski
8,50
par (Libraire)
21 février 2018

Conseillé par Marie-Laure

Lire Romain Slocombe c’est ne pas avoir peur de se glisser dans la peau de personnages controversés. "M. le commandant" est une lettre écrite par un pétainiste antisémite qui dénonce sa propre belle-fille. Dans "L’affaire Léon Sadorski", le narrateur est un inspecteur collaborateur. Arrêté par la Gestapo, il sera relâché en acceptant d’espionner pour les allemands. Un Paris occupé comme vous ne l’avez jamais lu ! Extrêmement bien documenté, on suit cet anti-héros avec fascination et écœurement. Finalement, lire Romain Slocombe c’est ne pas avoir peur de se glisser dans de très bons romans !


Vercingétorix
22,00
par (Libraire)
21 février 2018

Conseillé par Quentin

Vercingétorix était-il réellement ce guerrier violent aux moustaches tombantes qui s'est rebellé contre César ? Sa vie se résume-t-elle à la victoire de Gergovie et à la défaite d'Alésia ?

Jean-Louis Brunaux nous permet enfin de rétablir la vérité sur ce personnage de l'Antiquité si mal connu. L'auteur nous livre une biographie fine et précise en 300 pages de qui était réellement le roi des Arvernes mais aussi du contexte géographique et politique dans lequel il a évolué de -80 à -46 avant Jésus Christ.

Du rôle des druides à celui des Eduens (alliés de Rome), vous saurez tout du plus connu des Gaulois !


Camp Beauregard

François Malye

Les Belles Lettres

21,00
par (Libraire)
21 février 2018

Conseillé par Quentin

Dans ce petit ouvrage d'un peu plus de 150 pages, François Malye nous raconte l'histoire de son grand-père qui eut un destin hors du commun durant la première Guerre Mondiale.

En effet, le sous-officier Jean Malye participe à de nombreuses offensives sanglantes et gagne petit à petit ses galons de commandant.

Son courage et sa manière de mener les hommes au combat vont l'envoyer directement au fin fond de la Louisiane pour former les "Sammies" américains qui ne connaissent rien à la guerre moderne.

Véritable recueil d’anecdotes sur les États-Unis de la première Guerre Mondiale, François Malye nous fait découvrir un pan méconnu de l'histoire de l'arrière-front de 14-18 quand les Français enseignaient la guerre aux Américains.