Conseils de lecture

La Malédiction du bandit moustachu (Babel)
7,90
par (Libraire)
4 mai 2016

Conseillé par Stéphanie

Lorsque l'ancêtre Gheorghe Marinescu enferme le bandit moustachu dans une cave et l'oublie volontairement, il est évident qu'il ne peut imaginer que la malédiction proférée par le voleur va effectivement se réaliser : jusqu'à l'an 2000, les fils aînés des générations suivantes mourront brutalement. Irina Teodorescu, sous une plume au rythme endiablé, nous offre une fable à la fois truculente et tragique, habitée par des personnages "pas piqués des vers"!


Meurtres à Willow Pond

Éditions Gallmeister

24,30
par (Libraire)
4 mai 2016

Conseillé par Lucie, Antoine et Jenny

Depuis de nombreuses années, Iphigene Seldon règne d’une main de maître sur le grand hôtel familial situé dans le Maine. Et ce, depuis trop d’années au goût de sa nièce et de ses deux neveux qui attendent impatiemment que cette vieille femme désagréable au possible veuille bien passer l’arme à gauche. Grâce à cet héritage, ils pensent pouvoir enfin se libérer de cet enfer. Lorsqu’un orage d’une extrême violence est annoncé, les clients abandonnent leur matériel de pêche pour se réfugier dans l’hôtel où l’atmosphère devient de plus en plus tendue.

Sous l’apparence d’une intrigue digne d’Agatha Christie, Ned Crabb nous offre un roman surprenant et très rythmé.


Des femmes qui dansent sous les bombes
18,00
par (Libraire)
4 mai 2016

Conseilé par Linda

Séraphine, Blandine, Nerine, Mélusine. Les héroïnes de ce roman auraient pu s'écrouler sous les coups. Elles auraient pu perdre leur âme après le viol, la mort des leurs sous leurs propres yeux. Il n'en est rien. Blessées, meurtries par la guerre civile qui ravage ce pays d'Afrique noire, elles ont choisi le courage, la dignité, la fierté. Battantes ou tout simplement vivantes, ces "lionnes impavides" s'engagent dans l'armée régulière et font face, dans les combats, à leurs ennemis. Céline Lapertot, dans ce deuxième roman, nous livre un portrait puissant tant par le récit que par l'écriture, de ces femmes-courage. Éblouissant.


Ni terre, ni mer
18,00
par (Libraire)
4 mai 2016

Conseillé par Linda

Vivre sa vie malgré un destin contrarié. Tout perdre, et recommencer. Se perdre et se relever. Le chemin de Laurits Simonsen n'a rien de paisible. Au moment où nous rencontrons cet homme, il a une cinquantaine d'années et travaille comme pianiste sur un paquebot de croisière. Entre la terre qu'il fuit, la mer qui le balade de port en port, on imagine son ennui, sa détresse parfois, sa mélancolie souvent. Quelle est la véritable histoire de cet homme sans passé ? Grâce à une écriture sensible et une construction parfaite du récit, Anne von Canal nous livre avec ce premier roman, Ni terre ni mer, un petit bijou de littérature.


Sens dessus dessous
15,00
par (Libraire)
26 avril 2016

Conseillé par Frédérique et Emilie

Immeuble vétuste dans une ville du bord de mer en Italie: un entresol obscur pour Anna qui fait des ménages malgré sa santé fragile, un grand appartement lumineux pour le célèbre violoniste Johnson, vieil homme distrait .... Ces deux-là sont faits pour se rencontrer sous l’œil attendri de la jeune narratrice , perdue dans l'appartement du milieu avec son histoire compliquée , ses sentiments inexprimés et inexprimables, sa solitude et son besoin d'amour et d'affection. Elle est le lien indispensable de toute cette galerie de famille complètement improbable.
Un roman d'une rare élégance, à l'écriture tout en finesse, qui confirme l'indéniable talent de Milena Agus.