17,00

Petit traité de parité financière à usage des couples
Vous vivez en couple et vous ne vous êtes jamais vrai- ment penché sur la répartition des dépenses ? Sachez que le meilleur moyen pour que l'argent ne vienne pas se dresser entre vous, un jour, est d'anticiper ces questions et d'organiser vos nances avec équité, transparence et dialogue. Qu'on le veuille ou non, l'argent mal géré peut devenir un tue-l'amour ! N'en déplaise aux adeptes du "ce qui est à moi est à toi", dans un couple, tout n'est pas commun. Dépenses liées au train de vie de la famille, compte joint, dettes, achat immobilier, entreprise créée ou rachetée, épargne, héritage... Aux yeux de la loi, tous ces sujets ne sont pas logés à la même enseigne. Complexité supplémentaire, ils changent aussi en fonction du régime choisi (union libre, Pacs, mariage sous différents régimes...). Cet ouvrage vous donne les clés pour organiser vos finances à deux, et faire en sorte qu'amour et argent fassent bon ménage.


Céline Alix

Payot

18,00

En s'appuyant sur sa propre expérience et sur celles de ses paires, Céline Alix décortique les raisons qui poussent les femmes à sortir des clous des carrières toutes tracées et revisite leur choix autrement que par le prisme de l'échec : les femmes sont aujourd'hui en mesure de proposer une alternative au monde du travail actuel, en souffrance, au bord de l'implosion (généralisation du «burn out», culture de la performance, quête de sens, etc.) pour définir de nouveaux codes de réussite, plus en accord avec leur éthique et leurs aspirations profondes, où les mots de sororité, d'efficacité et d'excellence peuvent enfin cohabiter pour une vie meilleure.Cette mue fait écho aux envies de changement de la jeune génération comme de nombreux hommes corsetés dans un modèle qui ne leur convient


Fayard/Mille et une nuits

4,50

En renversant l’image de la femme comme être inférieur par nature pour l’appliquer à l’homme, l’autrice démonte la mécanique de la domination masculine.
Un pamphlet littéraire et politique, où l’humour et la provocation révèlent les rapports de force entre les sexes. Depuis sa diffusion dans les rues de New York par Valerie Solanas en 1967, SCUM Manifesto est devenu un texte culte du féminisme.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Emmanuèle de Lesseps

Postface de Lauren Bastide


Silvia Federici

La Fabrique

15,00

Silvia Federici, dont le nom a déjà un fort écho en France depuis le succès du volumineux "Caliban et la sorcière", propose ici une lecture inédite des rapports sociaux de domination, en faisant le choix de décentrer le regard par rapport aux domaines traditionnels de la critique sociale, à savoir le salariat et l’économie marchande.
Bien informée par sa grande fresque historique de la chasse aux sorcières à l’aube du capitalisme, Federici voit dans la famille et le contrôle de la sexualité, de la natalité, de l’hygiène et des populations surnuméraires (exclus, migrants et migrantes), la véritable infrastructure de la sphère productive. Comment en effet faire tourner les usines sans les travailleurs bien vivants, nourris, blanchis, qui occupent la chaîne de montage? Loin de se cantonner à donner à voir le travail invisible des femmes au sein du foyer, Federici met en avant la centralité du travail consistant à reproduire la société (sexualité, procréation, affectivité, éducation, domesticité) et historicise les initiatives disciplinaires des élites occidentales à l’égard des capacités reproductrices des hommes et des femmes. De ce fait, la lutte contre le sexisme n’exige pas tant l’égalité salariale entre hommes et femmes, ni même la fin de préjugés ou d’une discrimination, mais la réappropriation collective des moyens de la reproduction sociale, des lieux de vie aux lieux de consommation, ce qui ne va pas sans la fin du capitalisme et de la production privée – production et reproduction étant irréductiblement enchâssées.
Ce livre constitue un essai court et percutant qui propose une lecture féministe, critique et exigeante de Marx, sans aucun prérequis en philosophie ou sciences économiques ; cet essai permet en outre de saisir avec rigueur la scansion historique du capitalisme patriarcal, ou encore les débats au sein du mouvement ouvrier sur l’horizon stratégique du féminisme.


les femmes, le travail et le pouvoir

JC Lattès

18,00

Les femmes, le travail et le pouvoir

Sheryl Sandberg, née en 1969, haut-placée chez Facebook, figure parmi les 50 femmes d’affaires les plus puissantes du monde d’après le magazine Fortune et parmi les 100 personnalités les plus influentes selon le Time. Ambitieuse, positive, elle se penche sur la place et l’avenir des femmes. 
Entre anecdotes personnelles et données factuelles, elle cherche à mettre fin aux idées reçues concernant le quotidien et les choix de vie des femmes qui travaillent. Elle fournit des conseils pratiques sur l’art de mener à bien une carrière et explique concrètement le moyen d’allier réussite professionnelle et épanouissement personnel, tout en indiquant aux hommes comment soutenir les femmes pour mieux gagner aussi. 
Avisé, plein d’humour, En avant toutes propose une série d’ambitieux défis aux femmes, délivrant un message incisif et encourageant. 

Traduit de l’anglais par Marie Boudewyn