Pour les commandes en retrait magasin, nous vous remercions d'attendre le mail de confirmation de mise à disposition avant de vous présenter à la librairie.

L'Éclaireur, Récits gravés de Lynd Ward

Récits gravés de Lynd Ward

Monsieur Toussaint Louverture

65,00

En seulement six livres, Lynd Ward [1905-1985] s’est imposé comme l’un des précurseurs du roman graphique. Ses histoires, de l’artiste qui vend son âme, aux amants pris dans les tourments de leur temps, en passant par l’homme maudit de ses péchés ou l’ouvrier rebelle à la psyché précaire, ont su capturer un monde plein de contradictions dans des images d’une époustouflante modernité.
Sur les pas de Frans Masereel et d’Otto Nückel, ces récits en gravures sur bois, ou romans sans paroles, dessinent les contours d’une œuvre riche et exaltée. Par cette anthologie, nous donnons à voir comment Lynd Ward, innovateur acharné, s’est créé un moyen d’expression rarement égalé en termes de puissance narrative, de construction de personnages, d’imaginaire et de techniques, où le lecteur écrit l’histoire autant qu’il la lit.

Coffret de 3 livres reliés et cartonnés contenant les 6 romans sans paroles de Lynd Ward. Format 149 x 219 mm. 1456 pages (livre I : 576 pages · livre II : 352 pages · livre III : 528 pages). Postface d’Art Spiegelman. Essais de Lynd Ward. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Charles Khalifa.

Tome I : GODS’ MAN · suivi de À propos de Gods’ Man · MADMAN’S DRUM · suivi de À propos de Madman’s Drum · Courte biographie de Lynd Ward

Tome II : WILD PILGRIMAGE · suivi de À propos de Wild Pilgrimage · PRELUDE TO A MILLION YEARS · suivi de À propos de Prelude to a Million Years · SONG WITHOUT WORDS · suivi de À propos de Song Without Words · La voie de la gravure sur bois par Lynd Ward · Lire les images par Art Spiegelman.

Tome III : VERTIGO · suivi de À propos de Vertigo


La rose la plus rouge s'épanouit
22,00

La légende urbaine voudrait que Leonardo DiCaprio ait enchaîné trente-deux conquêtes - toutes de sublimes top models - mais sans tomber amoureux d’une seule. Faut-il en chercher les raisons dans les arcanes de la société de consommation et sa propension au narcissisme ? Dans les lois de la biologie ? Ou, tout bêtement, dans le fait que ce cher Leo ne soit pas encore tombé sur la bonne ? Et nous, dans tout ça, sommes-nous, comme lui, des complexés de l’engagement ? Liv Strömquist, que l’on ne présente plus, a choisi d’intituler sa nouvelle bande dessinée La Rose la plus rouge s’épanouit, en référence et hommage à un vers de la poétesse américaine féministe Hilda Doolittle (H.D.) qui, dans sa vie comme dans ses écrits, prônait des amours libérées. Une nouvelle occasion pour elle de disséquer les comportements amoureux à l’ère du capitalisme tardif et de les interroger : comment maîtriser les élans du cœur ? Que faire en cas de chagrin d’amour ? Pourquoi les histoires d’amour finissent-elles mal, en général… ? Et pourquoi certaines personnes papillonnent-elles sans jamais se poser ? Avec sa pertinence et son humour habituels, l’auteure entrechoque les références attendues et d’autres qui le sont moins - entre Beyoncé, les Schtroumpfs, des acteurs de télé-réalité, Jésus ou encore des sociologues… - pour sonder les coulisses de la passion. Savez-vous que Socrate était un véritable don Juan avant l’heure, ou bien ce qu’est devenu Thésée, une fois le fil amoureux d’Ariane rompu ? Ou, encore, connaissez-vous Lady Caroline Lamb, ici érigée en modèle, dont les coquetteries avec Lord Byron ont défrayé la chronique de l’époque ? Autant d’exemples qui permettent à Liv Strömquist de dévoiler une véritable anatomie de l’éros en quelques battements…


1, Le Club des amis
12,00

« Méfie-toi des voitures et des méchants ! » Crocus le petit serpent fait un câlin à sa maman et part à l’aventure… Sur son chemin, il trouve des noisettes, des pommes, des champignons, mais surtout un ami : Tulipe l’ourson. Ensemble, l’hiver sera plus doux et le Monstre Malpoli sera moins effrayant ; en plus, Violette l’oiselle a eu une super idée : créer un club, un Club des amis !

Au fil de ce recueil d’histoire courtes, nos trois amis découvrent le monde et apprennent à grandir main dans la main : qui fait « cric-crac-croc » quand arrive le Printemps ? et que faire quand Tulipe disparaît ? Leur amitié se construit au gré de ces petites épreuves… et quand ça fait trop peur, la maman de Tulipe et ses tartes aux noix ne sont jamais bien loin !

Sophie Guerrive reprend avec bonheur les personnages emblématiques et attachants de sa série pour adultes Tulipe (3 tomes parus, ed.2024). Elle nous fait découvrir leur enfance dans ce premier volume plein de tendresse et destiné aux plus jeunes lecteurs.


PAUL A LA MAISON

Rabagliati Michel

La Pastèque

25,00