Le Mois du voyage

Le Mois du voyage

À l'occasion du Mois du voyage, retrouvez une sélection d'ouvrages de la collection Aventure des éditions Points !
Rendez-vous au Tome 2 de la librairie , et participez au jeu-concours sans obligation d'achat pour tenter de gagner des lots de livres de la collection. Cent livres sont à gagner pour les cent ans de la librairie !

DANS LES PAS D'ALEXANDRA DAVID-NEEL. DU TIBET AU YUNNAN
7,20

En 1924, Alexandra David-Néel, déguisée en mendiante, franchit en 4 mois les 1 800 kilomètres séparant le Yunnan du Tibet pour parvenir à Lhassa. En 2015, les écrivains-voyageurs Éric Faye et Christian Garcin se lancent en train sur ses traces, dans un Tibet en pleine mutation. À travers la puissance des rites, le bouddhisme omniprésent et la ferveur religieuse de la population, ils retrouvent l'identité tibétaine menacée par la raison économique et les intérêts géopolitiques. Éric Faye et Christian Garcin sont auteurs de romans, essais, nouvelles et récits de voyage. « Leur voyage déborde de nostalgie, et c'est tant mieux. Il ressuscite la grande aventurière et nous donne à aimer un “pays qui commence là où tous les autres s'essoufflent”. » - La Vie


LA COLLINE DES ANGES - RETOUR AU VIETNAM (1972-1972)
9,00

En 1972, Jean-Claude Guillebaud et Raymond Depardon ont couvert la guerre du Vietnam. L'un comme correspondant de guerre, l'autre comme reporter photographe. Des années plus tard, ils entreprennent un voyage de Saigon à Hanoi, qui leur dévoile une réalité bien différente de celle dont ils avaient le souvenir. Ensemble, ils prennent le temps de se laisser guider par la grâce de ce pays qui s'ouvre à l'Occident et soigne les plaies de la guerre. Raymond Depardon est photographe et réalisateur. Son œuvre photographique est unanimement reconnue. Jean-Claude Guillebaud est journaliste, éditeur, auteur de nombreux essais salués par la critique. « C'est toute la force de ce superbe voyage d'avoir su restituer, loin des clichés, ce qui ne cessent de se dérober au regard. » Lire


En radeau sur l'Orénoque. Des Andes aux bouches du Grand Fleuve 1881-1882
6,50

En 1881, Jules Crevaux entreprend la première traversée du bassin de l'Orénoque, depuis la cordillère des Andes jusqu'aux bouches de l'Amazone. Accompagné de son ami Lejanne et de son guide Apatou, il parcourt 2 000 kilomètres dans l'une des forêts les plus impénétrables du globe : à pied, sur des radeaux de fortune ou des pirogues rudimentaires. Une fantastique traversée de l'Amazonie qui peut encore nous servir par ce qu'elle dit de la volonté humaine. Jules Nicolas Crevaux, né en 1847, était médecin militaire. Entré dans la légende de l'exploration par ses découvertes de l'intérieur de la Guyane, il a été tué en avril 1882 sur les bords du Río Pilcomayo en Argentine. « Crevaux est admirable. Comme explorateur, comme aventurier. Mais tout autant comme conteur de ses propres exploits. » Le Figaro


BAIKAL-AMOUR

Rolin Olivier

Points

6,30

5 000 kilomètres en train au long de la ligne Baïkal-Amour (BAM) qui traverse la Sibérie orientale pour finir sur les rives du Pacifique, tel est le voyage entrepris par Olivier Rolin dans l'histoire de la Russie et sa géographie démesurée. L'auteur y croise des vies, partage des histoires, et connaît la mélancolie des villes de pionniers à demi abandonnées dans l'immensité où survit encore la mémoire des milliers de déportés qui construisirent cette ligne au prix de leur vie. Olivier Rolin est né en 1947. Éditeur et auteur de romans, de carnets de voyage et de récits, il a été aussi journaliste. Il est notamment l'auteur de Port-Soudan (prix Femina 1993), L'Invention du monde, Tigre en papier et Le Météorologue. Il a découvert la Russie en 1986 ; depuis, il y est retourné plus d'une vingtaine de fois. « Passager du BAM, Olivier Rolin reconstitue ainsi dans cet envoûtant récit l'histoire de cette ligne à jamais associée à la déportation, évoque Anton Tchekhov et Henri Michaux, médite aussi sur sa propre inclination au départ, à la fuite. » Julien Bisson, LIRE


SUR LA ROUTE 66

Dugast Stephane

Points

6,50

Long ruban d'asphalte traversant les États-Unis de Chicago à Los Angeles, la Route 66 est plus qu'une route, c'est LA route, élément vivant et palpable des mythes portés par les grands espaces américains. Ce morceau de patrimoine, Stéphane Dugast l'a parcouru sur une légendaire Harley Davidson, depuis le lac Michigan jusqu'à l'océan Pacifique. Une aventure en quête de sens, de rencontres et d'imprévus. Reporter, écrivain, réalisateur de films documentaires. Stéphane Dugast multiplie les enquêtes sous toutes les latitudes. Il est le secrétaire général de la Société des explorateurs français. « Sur cette route, on réfléchit au rythme lent du paysage qui défile, et cette lenteur vous modifie. » Philippe Labro « Prendre la Route 66, c'est aussi sentir vibrer l'Amérique, son histoire, son identité, sa culture. » Direct Matin