L'Opossum rose

Le Livre de Poche

8,30

Désespéré, Ted McKay est sur le point de se tirer une balle dans le crâne lorsque, le destin s’en mêlant, un visiteur sonne à sa porte. Et insiste. Puis Ted aperçoit sur son bureau, rédigé de sa propre main, un message on ne peut plus explicite  : Ouvre la porte. C’est ta dernière chance. Sauf qu’il ne se souvient absolument pas avoir écrit ces mots. Intrigué, il ouvre à l’inconnu, un certain Justin Lynch. Et ce dernier propose à Ted de maquiller son suicide en meurtre, une offre séduisante qui permettrait d’épargner un peu sa femme et ses filles. Mais qui est vraiment ce Lynch  ? Et quelles sont ses conditions  ?
Mise en abîme impressionnante à la logique implacable et véritable labyrinthe psychologique, L’Opossum rose hisse d’entrée de jeu son auteur aux côtés de John Irving et de Stephen King.
 
Federico Axat manipule avec talent et nous offre ici un véritable page-turner.  Marc Fernandez, LCI.


L'aiguille dans la botte de foin
8,15

"Perro" (le chien) Lascano est officier de police à Buenos Aires. C'est un policier intègre, position difficile à tenir dans l'Argentine de la dictature. Profondément affecté par la mort de sa femme, il se réfugie dans le travail. Un matin, il est envoyé près du Riachuelo, où trois cadavres ont été signalées : un jeune homme et une jeune femme dont les crânes ont explosé sous l'impact des balles, marque caractéristique des méthodes "d'exécution" des militaires. L'autre corps présente un aspect sensiblement différent ; il s'agit d'un homme bedonnant, d'âge mûr, dont la tête est intacte. Une tache de sang dessine une fleur sur sa chemise. Comme le dit Fuseli, le médecin légiste, "les morts parlent à ceux qui savent les écouter". Lascano va s'efforcer de faire parler ce troisième cadavre, mais ce ne sera pas chose facile dans un pays où des hommes aigris et dangereux comme le major Giribaldi font régner la terreur.

L'aiguille dans la botte de foin met en scène un policier atypique dans ce premier volume d'une future série. L'écriture de Mallo, tranchante comme celle des meilleurs romans hard-boiled, et parfois étonnamment poétique, nous plonge dans le quotidien de Buenos Aires sous la dictature. Si la critique sociale et politique est omnipérsente, il se dégage de ce livre un indéfinissable esprit argentin qui en fait tout le sel.


Le Cercle des douze

Anne-Marie Métailié

10,00

À la veille de l'inauguration de l'Exposition universelle de 1889, les plus célèbres détectives du monde et leurs assistants ont rendez-vous à Paris pour une réunion du Cercle des Douze. Dès les premiers jours, l'un d'eux est assassiné sur la tour Eiffel encore en chantier. Un roman dans lequel s'affrontent sectes et défenseurs du progrès et d'où triomphe le plaisir de l'énigme.


CRIMES ET JARDINS

Anne-Marie Métailié

20,00

Un psychiatre, un antiquaire, un poète, un chasseur et un riche entrepreneur, regroupés dans le cercle Sub Rosa, consacrent leurs soirées à débattre de ces questions. Au centre de l’intrigue, le roi du sel menacé de ruine par les progrès de la réfrigération pour le transport de la viande, et sa fille Irène, belle, folle et visionnaire dont les rêves révèlent l’ordonnancement des jardins de l’Atlantide.
Les crimes brutaux succèdent aux débats mythologiques et le jeune Salvatrio, chassé de ce qu’il croyait être son foyer et logé à “l’hôtel des suicidés”, doit affronter Castelvetia, son ennemi de Paris, le détective expulsé du Cercle des Douze, tout en flirtant avec sa troublante et peu farouche assistante. Il doit aussi enquêter sur son énigme personnelle : Mme Craig et son mystérieux visiteur.
Dans ce roman aux sentiers qui bifurquent, Pablo de Santis se révèle héritier de la meilleure veine fantastique argentine, maître des atmosphères étranges et des ambiances liées à l’occultisme, et son enquêteur ingénu et maladroit mène avec brio une enquête qui laisse toujours sa part au hasard.


Entres hommes
8,30

Dans un luxueux appartement de Buenos Aires, un sénateur, un juge et un banquier se retrouvent pour participer à une orgie en compagnie de deux travestis et d'une jeune prostituée, mais l'affaire tourne mal : la prostituée meurt d'une overdose. Or, toute la scène a été filmée et la vidéo a disparu. Chargés de retrouver I'enregistrement, entrent en scène deux flics, l'un obsessionnel, l'autre ex-tortionnaire alcoolique, deux voleurs prêts à tout pour parvenir à leurs fins, et une bande de jeunes drogués embarqués bien malgré eux dans cette histoire.
Digne héritier de James Ellroy et de Jim Thompson, Germán Maggiori est né en 1971. Entre hommes, qui est considéré en Argentine comme un livre culte, a été qualifié par la presse de «meilleur polar argentin de tous les temps».