Annales bergsoniennes, II, Bergson, Deleuze, la phénoménologie
Éditeur
Presses Universitaires de France
Date de publication
Collection
Epimethée
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Annales bergsoniennes, II

Bergson, Deleuze, la phénoménologie

Presses Universitaires de France

Epimethée

Offres

  • AideEAN13 : 9782130638575
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    27.99
Devant le cours inédit de Bergson au Collège de France, celui de Deleuze sur
Bergson, ou le dossier issu des colloques de Prague et de Paris sur « Bergson
et la phénoménologie », on peut presque éprouver le sentiment en partie
illusoire, mais irrésistible, celui d'assister à l'histoire de la philosophie
_en train de se faire_.

Au printemps 1904 tout d'abord, Bergson enseigne donc l'histoire des théories
de la mémoire. Loin d'un simple retour en arrière vers _Matière et mémoire_ ,
il s'agit d'un effort _sui generis_ : une critique de la métaphysique
inconsciente des théories de la mémoire, qui annonce l'histoire de la
métaphysique de _L'évolution créatrice_ , un retour aussi aux textes eux-
mêmes, entraînant une lecture surprenante, unique, d'Aristote ou de Descartes.

Quant au cours prononcé par Deleuze en 1960 sur le chapitre III de
_L'évolution créatrice_ , c'est une étape de la lecture commencée dès 1956,
poursuivie par le livre de 1966 ( _Le bergsonisme_ ), continuée dans toute une
œuvre. Il s'agit moins d'une perspective d'un auteur sur un autre, que de deux
mouvements singuliers qui se croisent, se séparent, s'éclairent l'un l'autre.

Les études « Bergson et la phénoménologie » issues des colloques de Prague
(2002) et Paris (2003) établissent une relation privilégiée, aussi bien à
travers des problèmes communs et des solutions opposées (du mouvement et de la
conscience jusqu'à la vie et la liberté), qu'à travers des rencontres, de
Husserl à Levinas en passant par Scheler ou Ingarden, Sartre ou Merleau-Ponty.
Le tout est complété par deux études sur des lettres inédites et sur la
relation entre Canguilhem et Bergson, ainsi que des recensions d'ouvrages.

« Bergson, Deleuze, la phénoménologie » : des _relations_ parmi celles qui ne
sont pas « dans » ou « pour » une histoire de la philosophie indépendante
d'elles, mais qui sont et qui font _en même temps_ la philosophie et son
histoire.

— F. Worms —
S'identifier pour envoyer des commentaires.