La couleur des sentiments, roman
1 autre image
EAN13
9782742792917
ISBN
978-2-7427-9291-7
Éditeur
Éditions Jacqueline Chambon
Date de publication
Collection
Éd. Jacqueline Chambon
Nombre de pages
528
Dimensions
23 x 14 x 3 cm
Poids
706 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez 27 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Préface De Christine Gomariz

Grand Prix Des Lectrices Elle - Roman 2011

Chez les Blancs de Jackson, Mississipi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine et s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, a pu partir sans même lui laisser un mot.

Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Passionnant, drôle, émouvant, La Couleur des sentiments a conquis l’Amérique avec ses personnages inoubliables. Vendu à plus de deux millions d’exemplaires, ce premier roman, véritable phénomène culturel outre-Atlantique, est un pur bonheur de lecture.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

26 septembre 2012

En 1962, à Jackson, Mississippi, il est de bon ton d'avoir, à domicile, une domestique noire, pour faire le ménage, la cuisine et s'occuper des enfants. Toute famille blanche et bourgeoise qui se respecte se doit d'employer une de ces ...

Lire la suite

23 février 2011

526 pages lues en apnée totale. On aurait pu m’annoncer qu’une vague de chaleur de 40 degrés minimum s’abattait sur Brest ou que la Rade n’existait plus, je n’aurais même pas réagi.Parce qu'une fois commencé ce livre, il est impossible ...

Lire la suite

19 octobre 2010

un roman inoubliable

Il est rare qu'une lecture me bouleverse autant, me poursuive même quelques jours après avoir refermé le livre la dernière page tournée. Je crois que je n'avais pas envie de quitter Aibileen, Minny et Miss Phelan, de les abandonner à ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Kathryn Stockett
Plus d'informations sur Pierre Girard