Une longue impatience
  •  
EAN13
9782882504890
ISBN
978-2-88250-489-0
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Date de publication
Collection
Notabilia
Nombre de pages
176
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
222 g
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Offres

« C’est l’histoire d’un fils qui part et d’une mère qui attend. C’est un amour maternel infini, aux portes de la folie. C’est l’attente du retour, d’un partage, et le rêve d’une fête insensée. C’est un couple qui se blesse et qui s’aime. C’est en Bretagne, entre la Seconde Guerre mondiale et les années soixante, et ce pourrait être ailleurs, partout où des femmes attendent ceux qui partent, partout où des mères s’inquiètent. »
Une femme perd son mari, pêcheur, en mer, elle se remarie avec le pharmacien du village. Son fils, issu de sa première union, a du mal à s’intégrer dans cette nouvelle famille et finit par lui aussi prendre la mer. Commence alors pour la narratrice une longue attente qu’elle tentera, tant bien que mal, de combler par l’imagination du grand banquet qu’elle préparera pour son fils à son retour.
Encore une fois, par son écriture sensible et sans faille, Gaëlle Josse nous entraîne dans les méandres de l’amour.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

11 mars 2018

L'attente d'une mère

« Tu n’aurais pas dû » dit Anne à son mari, Etienne. Celui–ci a battu le fils d’Anne, Louis, seize ans. Une fois de plus, une fois de trop. Et Louis, qui ne s’est jamais senti le bienvenu dans la ...

Lire la suite

27 février 2018

En lisant vaguement, pour ne pas trop en apprendre, les résumés de ce roman, je m'en étais fait une idée toute fausse. Certes, c'est l'histoire d'une femme qui pleure la disparition de son fils, mais pas sa mort. Un beau ...

Lire la suite

22 janvier 2018

amour

Quel plaisir de retrouver la plume de Gaëlle Josse qui nous emmène cette fois à la fin de la guerre de 39-45 dans un village breton. Un jour, le mari d’Anne n’est pas revenu d’une campagne de pêche, la laissant ...

Lire la suite

9 janvier 2018

Dans les années 50 en Bretagne, Anne a épousé en secondes noces Etienne, le fils du pharmacien. Celui-ci lui a promis de l'aimer, la chérir, la protéger,ainsi que son fils Louis issu d'un premier mariage. Au fil du temps pourtant, ...

Lire la suite

Delphine de la librairie Dialogues nous propose ses coups de cœur du rayon Littérature : "Là-bas, août est un mois d'automne" de Bruno Pellegrino (Zoé), "Une longue impatience" de Gaëlle Josse (Notabilia) et "Play Boy" de Constance Debré (Stock).
Réalisation : Ronan Loup.
Questions posées par : Élise Le Fourn.

L'amour maternel à l'épreuve du temps
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Ce soir-là, Louis, seize ans, n’est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille.
Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu’elle offrira pour son retour. Telle une tragédie implacable, l’histoire se resserre sur un amour maternel infini.

Avec "Une longue impatience", Gaëlle Josse signe un roman d’une grande retenue et d’une humanité rare, et un bouleversant portrait de femme, secrète, généreuse et fière. Anne incarne toutes les mères qui se tiennent debout contre vents et marées.

« C’est une nuit interminable. En mer le vent s’est levé, il secoue les volets jusqu’ici, il mugit sous les portes, on croirait entendre une voix humaine, une longue plainte, et je m’efforce de ne pas penser aux vieilles légendes de mer de mon enfance, qui me font encore frémir. Je suis seule, au milieu de la nuit, au milieu du vent. Je devine que désormais, ce sera chaque jour tempête. »

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gaëlle Josse