Ernest Dossette, Professeur de silence
EAN13
9782366821567
ISBN
978-2-36682-156-7
Éditeur
Éditions Gunten
Date de publication
Nombre de pages
195
Dimensions
21 x 14 x 1,5 cm
Poids
250 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ernest Dossette

Professeur de silence

De

Éditions Gunten

Offres

Jean-Paul Colin, écrivain, auteur de nombreux essais et romans, nous livre ici « Ernest Dossette, le prof du silence ». Il raconte la métamorphose de ce professeur de français, latin, grec, au lycée Desnos durant les années 70. Celui-ci, un beau jour, devant ses élèves fait « aveu d'impuissance à relater des vérités, surtout littéraires », et dit être aussi « faible et ignorant qu'eux ». Accusé d'être contestataire, à la fin d'une honorable carrière, il se verra prié de quitter l'éducation nationale. Et au lieu de se retrouver parmi les bannis, il se retrouve « rajeuni » dans une autre vie, où il découvre un véritable bien-être, sans plus chercher à « apporter la lumière dans ce qui n'est pas obscur », ceci après avoir tenté de réinventer les cours « par un cheminement souterrain de la pensée », c'est-à-dire, le silence, qu'il nomme chef d'orchestre d'instruments nouveaux, afin qu'aucun autre son ne vienne troubler les accords de ceux-ci. Ernest Dossette est-il bouffi d'orgueil au point de simplifier lui-même le monde ? Est-il un imposteur qui abandonne ses élèves à une soi-disant liberté, les condamnant à ne rien apprendre ? Un égoïste, un lâche ? Ou au contraire un courageux héros qui se bat pour affranchir le savoir du pouvoir ? Un vrai maître à penser qui incite « les jeunes tourments qui se cachent derrière les pattes de mouche » non plus à livrer leur part la plus secrète d'eux-mêmes, mais à comprendre que toutes vérités s'emboitent, gigognes sans fin ? Ou encore un professeur tellement épris de lectures et de littérature qu'il ne peut suffisamment en toute humilité retransmettre son envoûtement et en enseigner la magie ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Paul Colin