Simple
  •  
EAN13
9782234083240
ISBN
978-2-234-08324-0
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
La Bleue
Nombre de pages
208
Dimensions
22 x 13 x 1 cm
Poids
266 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

On ne l’appelle jamais Antoine Orsini dans ce village perché au coeur des montagnes corses mais le baoul, l’idiot du coin. À la marge, bizarre, farceur, sorcier, bouc émissaire, Antoine parle à sa chaise, lui raconte son histoire, celles des autres, et son lien ambigu avec Florence Biancarelli, une gamine de seize ans retrouvée morte au milieu des pins et des années 80.
Qui est coupable ?
On plonge à pic dans la poésie, le monde et la langue singulière d’un homme simple, jusqu’à la cruelle vérité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
29 novembre 2018

Conseillé par Stéphanie et Célia

"Entendre ton rire qui lézarde les murs" ... "Entendre ton rire comme on entend la mer" ... chantait Renaud dans Mistral Gagnant. Le rire d'Antoine Orsini s'est éteint. "Antoine Orsini est mort et le soleil n'y est pour rien" écrit ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

24 septembre 2018

Un bouc émissaire facile

Dans ce petit village corse, c’est le jour de l’enterrement d’Antoine Orsini, un homme que personne ne regrettera, surtout pas la mère Biancarelli crachant sur sa tombe. Elle a toujours vu en ce « mongole » l’assassin de Florence, sa ...

Lire la suite

“La vérité pure et simple est très rarement pure et jamais simple.” - Oscar Wilde
Avec Julie Estève
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Julie Estève est née en 1979 à Paris. "Moro-sphinx", son premier roman (Stock, 2016), a été très remarqué par la presse. "Simple" est son deuxième roman toujours dans la collection Bleue des éditions Stock :

On ne l’appelle jamais Antoine Orsini dans ce village perché au cœur des montagnes corses mais le baoul, l’idiot du coin. À la marge, bizarre, farceur, sorcier, bouc émissaire, Antoine parle à sa chaise, lui raconte son histoire, celles des autres, et son lien ambigu avec Florence Biancarelli, une gamine de seize ans retrouvée morte au milieu des pins et des années 80.
Qui est coupable ?
On plonge à pic dans la poésie, le monde et la langue singulière d’un homme simple, jusqu’à la cruelle vérité.

Nous avons sélectionné ce livre pour le prix du roman Coiffard 2019.

Photo Julie Estève © Philippe Matsas

Autres contributions de...