DE LA REGLEMENTATION DU COMMERCE. REPONSE A GALIANI
EAN13
9782051028226
ISBN
978-2-05-102822-6
Éditeur
Éditions Slatkine
Date de publication
Collection
NEC 12
Dimensions
23 x 15 cm
Poids
760 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

De La Reglementation Du Commerce. Reponse A Galiani

Éditions Slatkine

Nec 12

Offres

Ce nouveau volume de la collection NAISSANCE DE L’ÉCONOMIE POLITIQUE regroupe deux textes de Pierre Joseph André Roubaud (1730-1792), plus communément appelé « abbé Roubaud ». Récompensé pour ses travaux sur les synonymes français, auteur d’une monumentale Histoire générale de l’Asie, de l’Afrique et de l’Amérique, ce membre influent de la secte des Économistes s’est fait reconnaître en économie politique par ses qualités de journaliste et de publiciste. Dans les deux livres regroupés dans cette publication, c’est comme physiocrate engagé que Roubaud a pris part à la défense des lois de libéralisation du commerce des grains de 1763 et de 1764 mises à mal au tournant des années 1770. Le premier, intitulé Représentations aux magistrats, contenant l’exposition raisonnée des faits relatifs à la liberté du commerce des grains, et les résultats respectifs des Règlements et de la liberté, est daté de 1769. C’est son ouvrage le plus connu, bien que sous-estimé, puisque l’auteur y développe une rhétorique mettant en avant l’évidence des faits en croisant l’histoire des textes réglementant le commerce des grains et des denrées avec celle des prix, d’où le premier titre de cette réédition : « De la réglementation ». Quant au deuxième livre, publié en 1770, il s’agit des Récréations économiques, ou Lettres de l’auteur des représentations aux magistrats, a M. le chevalier Zanobi : principal interlocuteur des Dialogues sur le commerce des bleds. Ce texte est donc une critique de Galiani, d’où le deuxième titre de cette réédition : « Contre Galiani ». L’oubli relatif de cette contribution de Roubaud dans l’énorme littérature physiocratique à propos de la liberté du commerce des grains s’explique certainement par le parti-pris de Roubaud qui a voulu combattre l’auteur des Dialogues avec ses propres armes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.