Raphaël à Chantilly, Le maître et ses élèves
EAN13
9782878442731
ISBN
978-2-87844-273-1
Éditeur
Faton
Date de publication
Nombre de pages
96
Dimensions
21 x 21 x 0 cm
Poids
1 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Raphaël à Chantilly

Le maître et ses élèves

De

Faton

Indisponible

Ce livre est en stock chez 4 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
En 2020, 500 ans après la mort de Raphaël, le musée Condé lui rend hommage en exposant son fonds de dessins, riche en œuvres autographes ou dues aux élèves du maître, assorties de quelques prêts prestigieux.
Cela sera l’occasion de redécouvrir la brève mais florissante carrière du peintre, à travers les grandes étapes de sa formation et l’évolution de son style. Le parcours, à la fois thématique et chronologique, prend corps à partir des premières esquisses du maître, ­réalisées au tout début du xvie siècle, lorsqu’il s’installe en Ombrie et que l’influence du Pérugin et de Pinturicchio est encore frappante.
Inévitablement attiré par Florence, Raphaël devient de plus en plus populaire et parvient à obtenir des prestigieuses commandes de la part des nobles familles florentines. La série des Vierges à l’Enfant, exploitant la célèbre structure pyramidale directement empruntée à Léonard de Vinci, sera une source d’inspiration pour les générations suivantes.
Le fonds de Chantilly est particulièrement emblématique en ce qui concerne les chefs-
d’œuvre de la période romaine de Raphaël. De très belles études autographes ou d’après le ­maître témoignent de la réputation dont celui-ci jouissait, alors qu’il était simultanément engagé auprès de Jules II puis de Léon X pour les Stanze Vaticane et les tapisseries de la ­Chapelle Sixtine, ainsi que d’Agostino Chigi pour la Farnesina et l’église de Santa Maria della Pace.
À la mort du maître, ses enseignements trouvèrent une nouvelle force dans la production de ses élèves et collaborateurs. Chacun d’entre eux, en effet, a su proposer une version différente, réélaborée, des modèles raphaélesques. Les formes arrondies et élégantes de son ami et premier disciple Giulio Romano seront par exemple mises en évidence dans ses études pour la décoration du Palazzo Te de Mantoue, ainsi que dans ses compositions religieuses. Les dessins de Perino del Vaga, spécialiste des grotesques, et de Polidoro da Caravaggio témoigneront de l’intérêt de ces artistes pour l’élément décoratif et les projets architecturaux.
S'identifier pour envoyer des commentaires.