EAN13
9782841749683
ISBN
978-2-84174-968-3
Éditeur
Kimé
Date de publication
Nombre de pages
180
Dimensions
21 x 14 x 0 cm
Poids
1 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ulysse ou la métamorphose

L'Odyssée d'Homère

Kimé

Offres

Mais qui est donc Ulysse ? Ulysse ou la métamorphose, toute nouvelle lecture de l’Odyssée d’Homère, révèle qu’Ulysse n’est pas seulement un héros d’aventures. Et qu’il n’est même pas un héros. Ulysse est un errant, qui souffre, endure, se plaint, pleure, ment, tombe souvent de sommeil… Il est ce que les Grecs appelaient un mortel. Et il est même le mortel par excellence, puisqu’il assume décidément sa condition en refusant l’immortalité que lui propose la divine Calypso. Dès lors le centre de l’Odyssée et le cœur du voyage d’Ulysse, c’est sa descente aux Enfers, qui lui découvre le sens de la vie et de la mort. Être un mortel, c’est s’ouvrir à la présence du divin ; c’est saisir la beauté du monde, qui, pour être monde commun, réclame la justice et le lien amical entre les hommes ; c’est enfin apprendre que toute existence doit être métamorphose. Le livre de Jean Lauxerois montre combien la poésie d’Homère est une pensée profonde, qui demeure aujourd’hui une ressource, dans l’errance de notre époque, rongée par le retrait des dieux, par la fureur de l’identité et par le vertige de l’immortalité.
Mais qui est donc Ulysse ? Ulysse ou la métamorphose, toute nouvelle lecture de l’Odyssée d’Homère, révèle qu’Ulysse n’est pas seulement un héros d’aventures. Et qu’il n’est même pas un héros. Ulysse est un errant, qui souffre, endure, se plaint, pleure, ment, tombe souvent de sommeil… Il est ce que les Grecs appelaient un mortel. Et il est même le mortel par excellence, puisqu’il assume décidément sa condition en refusant l’immortalité que lui propose la divine Calypso. Dès lors le centre de l’Odyssée et le cœur du voyage d’Ulysse, c’est sa descente aux Enfers, qui lui découvre le sens de la vie et de la mort. Être un mortel, c’est s’ouvrir à la présence du divin ; c’est saisir la beauté du monde, qui, pour être monde commun, réclame la justice et le lien amical entre les hommes ; c’est enfin apprendre que toute existence doit être métamorphose. Le livre de Jean Lauxerois montre combien la poésie d’Homère est une pensée profonde, qui demeure aujourd’hui une ressource, dans l’errance de notre époque, rongée par le retrait des dieux, par la fureur de l’identité et par le vertige de l’immortalité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.