Les filles qui sortent, Jeunesse, sexualité et prostitution au maroc
EAN13
9782800417103
ISBN
978-2-8004-1710-3
Éditeur
Editions de l'Université de Bruxelles
Date de publication
Collection
GENRE(S) & SEXU
Nombre de pages
236
Dimensions
24 x 16 x 1 cm
Poids
386 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les filles qui sortent

Jeunesse, sexualité et prostitution au maroc

Editions de l'Université de Bruxelles

Genre(S) & Sexu

Offres

Autre version disponible

Au Maroc, l'expression « filles qui sortent » désigne celles qui fréquentent les night-clubs et les bars la nuit pour gagner leur vie. Au-delà du fait prostitutionnel, le « sortir » renvoie aussi plus largement aux distances qu'une partie de la jeunesse féminine des classes populaires prend avec les normes, la moralité et la respectabilité. Loin d'être confine à la marginalité, le sortir joue sa partition dans les métamorphoses de l'ordre sexuel et intime dans un contexte d'essor de l'économie du divertissement et d'accroissement des inégalités. Y émergent de nouvelles valeurs qui remettent en cause les régimes moraux et juridiques tout en réaffirmant l'ordre hétérosexuel. Cohabitant avec une dizaine de jeunes femmes engagées dans le sortir à Tanger, Meriam Cheikh a mené une ethnographie longitudinale sur sept ans. A l'intersection de la génération, du sexe et de la classe, elle analyse des trajectoires ou se succèdent socialisations familiale et scolaire, élaboration de la sexualité et insertions professionnelle et matrimoniale. Les filles qui sortent. Jeunesse, sexualité et prostitution au Maroc revient sur l'expérience dans le sortir, de l'engagement au désengagement, croisant anthropologie urbaine, anthropologie économique et anthropologie du droit. Mériam Cheikh est anthropologue spécialisée dans l'étude de la dissidence morale des jeunes des classes populaires au Maroc. Son travail se concentre sur les processus de transformation de la sexualité, de l'intimité et des rapports de genre à l'œuvre au sein des contre-cultures juvéniles marocaines. Elle est Marie Sklodowska-Curie Fellow au Department of Islamic and Middle Eastern Studies de l'Université d'Édimbourg.
S'identifier pour envoyer des commentaires.