Votre librairie est ouverte le lundi de 14 h à 19 h et du mardi au samedi de 10 h à 19 h.

De Fénelon à la révolution, Le clergé paroissial de l'Archevêché de Cambrai
EAN13
9782859393960
ISBN
978-2-85939-396-0
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
ECONOMIES ET SO
Nombre de pages
440
Dimensions
24 x 16 x 3 cm
Poids
798 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

De Fénelon à la révolution

Le clergé paroissial de l'Archevêché de Cambrai

De

Presses Universitaires du Septentrion

Economies Et So

Indisponible
10 août 1695. Fénelon prend possession du siège épiscopal de Cambrai. La rénovation sacerdotale compte au nombre de ses objectifs. Le "Cygne de Cambrai" déplore en effet les déficiences réelles dont souffre le clergé et nourrit de vives inquiétudes quand à l'orthodoxie des enseignements dispensés par les universités de Louvain et de Douai et par le tout récent séminaire diocésain, dévoyés, selon lui, par la "cabale" janséniste. 12 juillet 1790. L'Assemblée législative promulgue la Constitution civile du clergé. Dans les nouveaux districts, issus de l'ancien archevêché désormais coupé en deux, seuls 17,8% des prêtres se soumettent, les autre résignent leur bénéfice et tout ministère leur est interdit. Entre ces deux stades, un siècle de ruptures et de continuités que ce livre se propose d'analyser, au prix, souvent de plongées rétrospectives dans les XVIe et XVIIe siècles. Le clergé paroissial est ici étudié dans ses origines sociales, dans sa formation du collège au séminaire, dans son accès au sacerdoce et aux bénéfices et dans l'exercice du ministère paroissial. Issus de familles aisées et, pour la plupart d'entre elles, largement enracinées dans les terroirs du Cambrésis, de l'Avesnois et du Hainaut, les prêtres de paroisses de l'archevêché de Cambrai comptent parmi les plus instruits du royaume. Formés à la rude école du séminaire et solidement ecadrés par un épiscopat vigilant, ils sont peu séduits par l'audace intellectuelle des Lumières. De tels élèments contribuent sans doute à expliquer leur très large réticence à se soumettre à l'Eglise constitutionnelle. Cette recherche est donc au carrefour de l'histore religieuse proprement dite, de l'histoire socilae et del'histoiredes idées, de l'éducation et des mentalités. Il y est certes questions de prêtres, mais aussi d'une structure, d'un hiérarchie, d'une ecclésiologie et des populations chrétiennes de régions qui manifestent une remarquable spécificité culturelle et religieuse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gilles Deregnaucourt