« Des guerres que aucuns nobles font entre eulx », La faide à la fin du Moyen Âge
EAN13
9782406112976
ISBN
978-2-406-11297-6
Éditeur
Classiques Garnier
Date de publication
Collection
POLEN - POUVOIR (CFS 000000)
Nombre de pages
768
Dimensions
22 x 16 x 4 cm
Poids
1162 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

« Des guerres que aucuns nobles font entre eulx »

La faide à la fin du Moyen Âge

Classiques Garnier

Polen - Pouvoir

Offres

La faide de l'aristocratie laïque est une pratique sociale bien vivante à la fin du Moyen Âge, en France comme à Liège. Des groupes, comprenant des parents et des serviteurs, s'affrontent. Ils prennent hommes et biens, détruisent châteaux et récoltes. Ces opérations portent atteinte au pouvoir seigneurial de l'adversaire : la faide est, alors, une guerre seigneuriale. La naissance de l'État se traduit par une appropriation de la faide par le roi. La faide du roi devient la guerre du roi, seule guerre légitime. Ainsi, le roi se différencie du reste de l'aristocratie qui évolue en une catégorie sociale particulière, la noblesse. La faide des nobles est encadrée, criminalisée et ses normes redéfinies. La guerre seigneuriale tend à disparaître.
S'identifier pour envoyer des commentaires.