La gauche en perdition - LFI, EELV, NUPES... La grande dérive
EAN13
9782204155120
ISBN
978-2-204-15512-0
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
POLITIQUE (1)
Nombre de pages
185
Dimensions
21 x 13,5 x 1,4 cm
Poids
236 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La gauche en perdition - LFI, EELV, NUPES... La grande dérive

De

Cerf

Politique

Offres

Autre version disponible

François Pupponi se penche sur la dérive totalitaire de cette gauche française qui renoue avec ses pires errements, qui vocifère, piétine les institutions, rêve de grand soir et agite ses petits poings. Il fallait quelqu'un comme lui pour dénoncer la gauche antidémocratique.
Wokiste, indigéniste, séparatiste, communautariste, néoféministe, décolonialiste, voire pro-islamiste... Où va la néogauche ? Qu'a-t-elle encore de commun avec les idéaux, les valeurs et les combats de Jean Jaurès, Léon Blum, Pierre Mendès France ou encore François Mitterrand ? Où sont passés ceux qui défendaient le peuple, les libertés, la laïcité, qui luttaient contre la misère et l'oppression, qui incarnaient, tout simplement, la social-démocratie ? La gauche française a perdu son âme. Cinquante ans après le congrès d'Épinay, la voilà qui renoue avec les pires errements de ses faux amis totalitaires. Pour elle, tout ce qui a trait à notre civilisation doit être piétiné, vilipendé, " déconstruit ". Dans son univers simpliste et manichéen, la réflexion n'a plus sa place. Fidèle à sa culture de l'outrance, elle s'occupe à condamner ses hérétiques, à menacer ses contradicteurs et à injurier le reste du monde. Il fallait François Pupponi pour dénoncer cette nouvelle gauche à la dérive. Un réquisitoire brûlant, sans concession, salutaire.
Membre du Parti socialiste jusqu'en 2018, ancien député et maire, pendant vingt-deux ans, de Sarcelles, François Pupponi est l'auteur des Émirats de la République – Comment les islamistes prennent possession de la banlieue et de Lettre à mes compatriotes musulmans, tous deux parus aux Éditions du Cerf.
S'identifier pour envoyer des commentaires.