Charles II
EAN13
9782704811946
ISBN
978-2-7048-1194-6
Éditeur
France-Empire
Date de publication
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
340 g
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Après une vaine tentative de reconquérir le pouvoir par les armes, Charles s'est vu « offrir » le trône par le général Monck, après la mort de Cromwell en 1658 et il rentre à Londres en souverain le jour de son 30e anniversaire.
Mais la situation est difficile pour un Stuart d'Ecosse, famille traditionnellement catholique, et pour un cousin du roi de France, pays ennemi de longue date, d'autant que Louis XIV veut être le maître de l'Europe. Charles II va se comporter en digne petit-fils du Béarnais, tant par son goût des femmes que du secret. S'il semble se laisser mener par ses maîtresses et ses passions frivoles, ce qui lui vaudra le surnom de Merry Monarch, il n'en perd pas moins de vue l'intérêt de son royaume –ou de ce qu'il croit tel-. Tour à tour respectueux du Parlement, tour à tour cassant et brutal, il parvient à maintenir coûte que coûte le statut de la monarchie, face à ses adversaires intérieurs et extérieurs. En apparence « vendu » aux Français, dont Louise de Keroual, sa maîtresse bretonne aurait été l'agent, il cède en apparence aux volontés de Louis XIV, mais, pendant que ce dernier s'acharne à combattre l'Europe entière sur terre, Charles II développe la marine et les colonies, ce qui permettra à l'Angleterre d'asseoir son empire au-delà des mers, ce qui fera sa richesse dans les siècles suivants.
Ainsi, ce souverain, souvent moqué et brocardé, mérite qu'on dépasse cette simple image, largement confortée par la Révolution orangiste de 1688 qui a chassé les Stuart du trône.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Alain Boulaire