On m'appelle Eagle four
EAN13
9782020967716
ISBN
978-2-02-096771-6
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
H.C. ESSAIS
Nombre de pages
192
Dimensions
22 x 14 x 1 cm
Poids
265 g
Code dewey
360
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

La seule police qu'une démocratie puisse avouer, disait Clemenceau, c'est la police judiciaire. C'est celle que Roger Marion, ancien chef de la Division nationale antiterroriste, la DNAT, a pratiquée pendant plus de trente ans. Cela lui a valu la reconnaissance des plus hautes autorités de l'Etat, mais aussi de graves déboires, notamment avec certains de ses collègues. Car au sein même de la « grande maison », coexistent la PJ et la police de renseignement. Entre les deux, un mur d'incompréhension, des coups tordus, des enquêtes parallèles, des manipulations en tout genre… Ce qu'on appelle la « guerre des polices », dont Roger Marion nous révèle ici tous les secrets.En retraçant son brillant parcours de policier, il revient sur les grandes affaires qui ont ponctué sa carrière : les Basques de l'ETA, les poseurs de bombes de l'été 1995 et l'affaire Erignac. Où l'on voit que l'opposition de ces deux conceptions du travail policier a fait de sérieux dégâts, dont la vraie victime est toujours la justice. Autrement dit chacun de nous.Surnommé Eagle Four (« il gueule fort »), Roger Marion a aujourd'hui 60 ans. Francis Zamponi, journaliste et romancier, spécialiste de la police, a récemment publié Le Boucher de Guelma (Seuil, 2007).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Francis Zamponi