Correspondance, (1944-1969)
EAN13
9782070785513
ISBN
978-2-07-078551-3
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Du monde entier
Nombre de pages
416
Dimensions
21 x 21 x 2 cm
Poids
509 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Correspondance

(1944-1969)

De ,

Traduit par

Autres contributions de ,

Gallimard

Du monde entier

Offres

«La correspondance de Jack Kerouac et Allen Ginsberg débute en 1944 et durera jusqu’à la mort de Kerouac, en 1969. Écrire est la chose la plus importante, les pages sont noircies sur une rythmique be-bop frénétique, la spontanéité compte plus que tout, il s'agit d'expérimenter, de vivre. Kerouac et Ginsberg se lisent mutuellement au fur et à mesure de l'élaboration de leurs textes ; ils se conseillent, se critiquent, s'encouragent. Ils se serrent les coudes, composent à tout prix lettres, poèmes, romans, il faut réussir à se faire éditer, et lire encore, toujours, constamment : Céline, Cummings, James, Shelley, Spengler, Joyce, Kafka, Proust, Rabelais, Reich, Thoreau, Wolfe, Rilke, Auden, Baudelaire, Rimbaud, Shakespeare, Stendhal, Thomas, Apollinaire, Blake... Au gré de leurs visions, ils découvrent et créent une autre planète en pleine Amérique. Poètes jazz, ils rêvent et orchestrent l'écroulement d'un monde, tout en œuvrant à la naissance d'un autre. Burroughs, Cassady, Corso, Ferlinghetti et les autres sont là, les mots cavalent, les voyages sont initiatiques. Bienvenue dans l'enivrant tumulte électrique de ces jeunes gens pauvres et illuminés de la Beat Generation.» Nicolas Richard.
La correspondance de Jack Kerouac et Allen Ginsberg débute en 1944 et durera jusqu’à la mort de Kerouac, en 1969. Écrire est la chose la plus importante, les pages sont noircies sur une rythmique be-bop frénétique, la spontanéité compte plus que tout, il s'agit d'expérimenter, de vivre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Allen Ginsberg
Plus d'informations sur Jack Kerouac
Plus d'informations sur Nicolas Richard