Pour les commandes en retrait magasin, nous vous remercions d'attendre le mail de confirmation de mise à disposition avant de vous présenter à la librairie.

Oeuvres complètes / cardinal Henri de Lubac., 26, Teilhard posthume, Réflexions et souvenirs
EAN13
9782204087759
ISBN
978-2-204-08775-9
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
LUBAC (26)
Séries
Oeuvres complètes / cardinal Henri de Lubac. (26)
Nombre de pages
442
Dimensions
21 x 13 x 3 cm
Poids
552 g
Code dewey
230.209
Fiches UNIMARC
S'identifier

26 - Teilhard posthume

Réflexions et souvenirs

De

Traduit par

Cerf

Lubac

Indisponible

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Oeuvres complètes / cardinal Henri de Lubac.
Ce recueil réunit trois textes dont le dernier écrit du P. de Lubac consacré à son ami Pierre Teilhard de Chardin, « Teilhard posthume, Réflexions et souvenirs » de 1977. Henri de Lubac a déjà beaucoup écrit sur le savant : « La Pensée religieuse du père Teilhard de Chardin » (1962) et « La Prière du père Teilhard de Chardin » (1964). « Teilhard posthume » est un écrit personnel et engagé, en forme de mise au point : loin d'avoir été « un rêveur grandiloquent », comme l'ont affirmé certains critiques, le P. Teilhard s'est toujours enraciné dans la Tradition chrétienne et a renouvelé la place de l'homme dans la nature.

Ce texte est précédé de « Blondel–Teilhard de Chardin, Correspondance 1919 », préfacée et annotée par le P. de Lubac, où s'amorce un débat récurrent autour des analogies familières à Teilhard et à son désir de relier les domaines du savoir sans les confondre. Et aussi un débat autour de la mystique et du panchristisme de Teilhard. Enfin, « Autour de "teilhardogénèse" », article paru en 1964, répond à celui très critique de Mgr Combes sur « La Pensée religieuse du père Teilhard de Chardin ».

Dans « Paradoxes », le P. de Lubac écrivait : « Rien ne se conserve intact sans effort. [...] On ne peut confier un trésor doctrinal à la passivité de la mémoire. Il faut que l'intelligence participe à sa conservation en le réinventant pour ainsi dire à mesure. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.