Camarade papa
  •  
EAN13
9782371000230
ISBN
978-2-37100-023-0
Éditeur
Le nouvel Attila
Date de publication
Nombre de pages
192
Dimensions
20 x 15 x 2 cm
Poids
324 g
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Camarade papa

De

Le nouvel Attila

Offres

Une histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue.
1880. Un jeune homme, Dabilly, fuit la France et une carrière toute tracée à l’usine pour tenter l’aventure coloniale en Afrique. Dans une « Côte de l’Ivoire » désertée par l’armée française, quelques dirigeants de maisons de commerce négocient avec les tribus pour faire fructifier les échanges et établir de nouveaux comptoirs. Sur les pas de Dabilly, on découvre une terre presque inexplorée, ses légendes, ses pactes et ses rituels…

Un siècle plus tard, à Amsterdam, un gamin d’origine africaine raconte le monde postcolonial avec le vocabulaire de ses parents communistes. Lorsque ceux-ci l’envoient retrouver sa grand-mère et ses racines en Afrique, il croise les traces et les archives de son ancêtre.

Ces deux regards, celui du blanc sur l’Afrique et celui du noir sur l’Europe, offrent une histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue. Gauz fait vivre des personnages tout en contrastes, à la lumière solaire, dans une fresque ethnologique pétrie de tendresse et d’humour.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Deux auteurs "mauvaises herbes" de la rentrée littéraire à garder précieusement dans son jardin littéraire
Avec François Beaune , Gauz
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Gauz et François Beaune viennent présenter leur nouveaux romans de cette rentrée littéraire 2018, aux éditions Le Nouvel Attila, une maison éditrice de textes étranges et étrangers, curieuse de bizarreries contemporaines comme du patrimoine oublié, avec une grande ouverture, un engagement à échelle humaine.

Cette soirée en compagnie d'Armand Gauz, et de François Beaune sera tournée vers l'histoire coloniale, l'identité, la part du français et de l'étranger qui est en beaucoup, l'engagement politique, à travers leurs personnages qui offrent des visions et des perspectives différentes...

« Pour l’Enfer colonial, Camarade papa a raison et demi : aucun diable, juste la chaleur. », dans "Camarade Papa" de Gauz.

« On ne raisonne pas pareil le ventre vide et le ventre plein. », dans "Omar et Greg" de François Beaune.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gauz