Votre librairie est ouverte le lundi de 14 h à 19 h et du mardi au samedi de 10 h à 19 h.

Le Secret le mieux gardé du monde
EAN13
9782021337990
ISBN
978-2-02-133799-0
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Documents (H.C)
Nombre de pages
432
Dimensions
24 x 15 x 3 cm
Poids
646 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Secret le mieux gardé du monde

Seuil

Documents (H.C)

Offres

C’est une soirée ordinaire qui s’annonce pour Bastian Obermayer : il se trouve chez ses parents avec femme et enfants, tout le monde est malade… Il consulte alors ses mails et repère un message qui retient son attention : « Hello. Ici John Doe. Intéressé par des données ? Je les partage volontiers. »A la rédaction du journal où il travaille, le Süddeutsche Zeitung, ils ont déjà eu à traiter des scandales, comme le Lux Leaks. Bastien sait que plus la quantité de données est importante, plus l’affaire risque de l’être aussi. Et quand la source se manifeste directement, l’affaire prend une toute autre ampleur. Bastian sent immédiatement qu’il tient un gros poisson.Le lanceur d’alerte lui donne rapidement les conditions pour leur communication : jamais de rencontre, des communications cryptées, et ce qui sera publié sera décidé par le journaliste. Le pacte est scellé. Les premiers documents arrivent… C’est le début de l’affaire des Panama Papers.Le Secret le mieux gardé du monde, c’est l’histoire palpitante de l’aventure des deux journalistes qui ont lancé les Panama Papers. Les premiers contacts avec l’informateur, les hésitations, la peur et l’adrénaline, la vérification des informations, et les coulisses qui ont conduit à étaler au grand jour des informations fracassantes. Dans ce récit digne d’un thriller de haute volée, sauf que tout est vrai, le lecteur suit heure par heure la masse d’informations arriver, les opérations mises en œuvre pour préserver le secret et la sécurité de la source, et comprend de l’intérieur le travail de l’équipe internationale qui a travaillé sur le dossier.Frederik Obermaier et Bastian Obermayer sont journalistes au Süddeutsche Zeitung.
S'identifier pour envoyer des commentaires.