Votre librairie est ouverte le lundi de 14 h à 19 h et du mardi au samedi de 10 h à 19 h.

o n l a l u

http://www.onlalu.com/

o n l a l u est un site de critiques et d'informations littéraires animé par une rédaction et ouvert aux internautes.

Enfer blanc

Annas, Max

Belfond

19,00
1 décembre 2019

24 heures chrono

Unité de temps, unité de lieu… « Enfer Blanc » aurait pu être une pièce de
théâtre, c’est un roman à suspense. Une poursuite diaboliquement ficelée, qui
se joue en 24 heures dans un quartier résidentiel d’une ville d’Afrique du
Sud. L’auteur est un romancier allemand de 56 ans, Max Annas, ancien rédacteur
en chef à Cologne du magazine Stadtrevue. Avant de revenir se fixer à Berlin,
ce passionné de politique et de culture a séjourné à l’université d’East
London, dans la province du Cap, pour une recherche sur le jazz sud-africain.
Il n’y a pas que la musique qui l’ait inspiré. Rentré en Allemagne, il s’est
lancé dans une trilogie ambitieuse qui observe la société sud-africaine sous
différents angles. La propriété est au centre du premier livre, « Die Farm »
(« La ferme », inédit en français) et le racisme au cœur du deuxième, « Die
Mauer » (le mur, devenu « Enfer blanc » en français).

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

ENORA SCOTT - T06 - ENORA SCOTT, LA TRANSMIGRATION DES AMES
1 décembre 2019

Une fantasy ensorcelante

Fabien Merten, auteur jeunesse des Hauts-de-France, achève, avec ce 6ème tome,
les aventures ensorcelantes de son héroïne londonienne, Enora Scott. Cette
dernière, jeune sorcière de l’univers d’Yggratill, prédestinée à combattre le
maléfique Seigneur des Ombres, devra faire preuve d’un courage exemplaire pour
éviter la chute de son monde et protéger ses compagnons. Le temps est
effectivement compté pour nos jeunes héros, confrontés aux pouvoirs
terrifiants des forces obscures qui se déchaînent sur Londres, suite aux
révélations des Ecrits Ancestraux sur la transmigration des âmes.
Un roman de fantasy original et captivant, qui, d’une écriture fluide et
légère, emporte le lecteur dans un autre monde magique et envoûtant. Par effet
de miroir, il nous renvoie aussi aux problématiques de notre propre société
tels que les enjeux de pouvoir ou encore les questionnements écologiques. La
fantasy, littérature de l’imaginaire, a toujours quelque chose à nous
apprendre sur nous-mêmes.
L’auteur, féru d’histoire et de mythologie, s’inspire de légendes celtiques et
orientales et se fonde également sur des personnages historiques réels qui se
mêlent avec bonheur aux personnages fictifs de cet univers de fantasy
foisonnant de détails enchanteurs.
**Magali Mathieu, professeure-documentaliste**
Le roman, ainsi que les 5 autres tomes de la série, est disponible sur le site
de l’éditeur en ligne BoD : [www.bod.fr](http://www.bod.fr), rubrique «
librairie », ou à commander en librairie.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

La vie négociable
22,00
1 décembre 2019

Un Don Quichotte qui décoiffe

Luis Landero a commencé sa carrière de romancier sur le tard. Récompensés par
plusieurs prix, ses livres connaissent toujours un grand succès critique et
public en Espagne. Mélange de roman d’apprentissage, de réalisme, de comédie,
de roman policier et de métafiction, « La vie négociable » a pour personnage
principal un antihéros ambitieux, Hugo Bayo, à certains égards cervantesque et
picaresque, que l’on voit vieillir avec ses illusions et ses déboires, son
individualisme tiraillé entre idéal et réalité, cynisme et culpabilité.

Fils d’un administrateur de biens et d’une rêveuse au tempérament romanesque,
Hugo découvre avec désenchantement que sa mère est adultère et que son père
trempe dans des combines immobilières illégales. Il profite de cette faillite
morale parentale pour leur extorquer de l’argent et justifier son côté mauvais
garçon sans scrupules.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Cauchemar
22,00
24 novembre 2019

Course contre la mort

On s’était attaché au Paul Cleave d’«Un employé modèle» (2010), « Un père
idéal » (2011) et « Ne fais confiance à personne » (2017). Cet auteur si
habile à se glisser dans la peau de faux innocents qui se révélaient de vrais
psychopathes. Il appartient maintenant au passé. A l’étroit dans le cadre de
sa chère Nouvelle-Zélande, redoutant de raconter la même histoire une fois de
trop, le romancier de Christchurch a décidé de changer de décor, de registre
et de ton. Une remise en question assumée et courageuse, tant son précédent
livre, brillante construction autour de la maladie d’Alzheimer, était une
réussite. Avec « Cauchemar », le dépaysement est total puisqu’il nous entraîne
dans une petite ville imaginaire de l’Ouest des Etats-Unis, archétype du
patelin perdu des fictions à suspense. Le changement de style est radical
aussi puisque l’intrigue se lit au premier degré, linéaire et brutale.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Scrabble

Mercure de France

21,00
24 novembre 2019

Enfance africaine

Dans ce magnifique récit autobiographique, Michaël Ferrier, fils de militaire,
raconte son enfance au Tchad, à N’Djamena où il coule des jours insouciants,
une vie d’initiation, de découvertes et d’amitiés avant que la guerre n’y
mette un terme en février 1979. L’auteur se souvient du petit garçon à
l’existence libre et riche au « berceau de l’humanité », pays devenu
indépendant où les troupes françaises assurent cependant la sécurité menacée
par les troubles entre peuples du nord et ceux du sud. Michaël Ferrier a dix
ans en 1977, il habite avec ses parents et son frère aîné une maison dotée
d’une grande cour, une case pour le gardien, animée la journée par les
serviteurs, les commerçants de passage et les animaux, véritable cœur du
quotidien dont l’enfant ne perd pas une miette. «

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u