Librairie coiffard

SE TAIRE OU MOURIR ?
par (Libraire)
27 mars 2020

Conseillé par Caroline

Echo Ridge est une petite ville américaine, aux allures de carte postale. Pourtant, elle est plus connue pour ses faits-divers que pour ses paysages bucoliques. Depuis près de 20 ans, une même histoire se répète, une histoire faite de bal de promos et de disparition d’ados. Quand Ellery et son frère Ezra arrivent dans la ville natale de leur mère, ils ne pensent pas une seule seconde revivre ces vingt années. Pourtant, à l’annonce du prochain bal, il est risqué de sortir seule le soir…
Une héroïne passionnée de profilage, des suspects à chaque coin de rue, Karen McManus, autrice de Qui Ment ?, nous embarque une nouvelle fois dans un thriller haletant ! Dès 13 ans.

L'art de la joie
par (Libraire)
26 mars 2020

Conseillé par Marie-Laure

J’ai décidé de passer ma première semaine avec Modesta, en toute modestie. Qui est Modesta ? Une des plus belles héroïnes qui soient. Modesta est née de la plume de Goliarda Sapienza (1924-1996), actrice, révolutionnaire et surtout écrivaine.
Publié de manière posthume, "L’Art de la joie" est un pavé de 600 pages, à la narration intense, dense, parfois confuse, à l’image de celle qui raconte. De son enfance pauvre jusqu’à son arrivée dans cette villa, près de Catane, en passant par le couvent, Modesta ou Mody décrit l’épopée que fut sa vie. Entre la petite histoire et la grande Histoire, il n’y a qu’un pas. L’Italie devient fasciste et Mody n’aura de cesse de le combattre. Malgré son titre de Princesse, elle sera et restera une anarchiste. Femme de caractère (elle est la personnification même de la Sicile), féministe et libérée, on la craint, on l’admire et on lui voue un amour sans faille, qu’il s’agisse de ses amant(e)s, de ses enfants ou ses amis. Elle s’agite beaucoup, s’énerve, étudie, lit, aime éperdument et soudain, elle sombre dans un profond sommeil pendant deux jours.
Passer une semaine avec Modesta et sa tribu a été une grande bouffée d’air frais. Tellement de vie, de passion, des scènes aux dialogues incroyables… Avec l’Art de la joie, mon appartement est devenu la Sicile, je voyais l’Etna de ma fenêtre et j’entendais les rires et les disputes de Modesta et des siens :
« - Tu dors, Modesta ?
– Non. – Tu penses ?
– Oui.
– Raconte, Modesta, raconte. »

La Fille des manifs
par (Libraire)
24 mars 2020

Conseillé par Anaëlle

Barbara a lancé un combat dans son lycée : lutter pour l’écologie et la planète. Devenue la porte-parole de son groupe d’action elle est sollicitée par de nombreux journalistes. Seulement, parfois les choses ne se passent pas comme prévu, un mot de trop, mal interprété et tout son monde s’écroule. Lynchée dans tous les médias, elle ne maîtrise plus son image et ses paroles deviennent virales.

Son seul souhait est de convaincre les adultes d’agir, leur faire comprendre que la planète n’attend pas. Afin de résister à cette tornade elle écrit un journal à sa grand-mère. Cette femme qu’elle admire malgré sa vie et son destin tragique.

A partir de 13 ans

LA POSSIBILITE DU JOUR
20,00
par (Libraire)
21 mars 2020

Conseillé par Manon R

Nous sommes en 1947, Aurore, une jeune Niçoise quitte son pays et sa famille pour rejoindre son fiancé Martin, GI rencontré en France. Mais une fois arrivée aux États-Unis, elle découvre qu’il ne l’a pas attendue. Elle décide alors de rester sur ces terres américaines, seule mais déterminée à construire sa vie ici, dans l’inconnu.

De Cleveland à Montréal, en passant par New York, Aurore nous livre son histoire à travers des rencontres qui vont changer sa vie. Elle deviendra mère et construira un foyer peu conventionnel mais elle sera surtout confrontée à une Amérique violente où des discriminations se mêlent les unes aux autres. Personnage désorienté Aurore n’aura pourtant pas peur de s'engager dans une quête constante pour trouver sa place de femme libre.

Dans ce récit intime adressé à son enfant, Aurore nous plonge avec elle dans ses combats quotidiens pour l’égalité et la liberté de tous, mais surtout pour l’émancipation féminine qui est le thème central de ce livre à travers des personnages attachants, les luttes menées et l’espoir d’indépendance.

Émilie Houssa, historienne de l’art et passionnée de cinéma, a écrit ce roman comme une urgence de dire les choses et de faire vivre ses personnages féminins. On passe très vite de mois en mois, d’année en année, on est comme happé par l’histoire de cette femme qui traverse des lieux mais surtout le temps. De façon très belle et avec une justesse dans l’écriture, l’autrice dresse ici le portrait d’une femme, d’une mère, d’une amante, mais aussi le portrait d’un pays sur un demi siècle.

Paul dans le Nord
par (Libraire)
21 mars 2020

Conseillé par Coralie

Paul est un ado comme les autres. Souvent blasé, râleur, rêveur, il grandit et s'affirme petit à petit.
Pendant cet été 76, Paul va se faire un nouvel ami, Ti-Marc, avec qui il va vivre mille aventures : une expédition en auto-stop pendant une tempête de neige - tout cela pour retrouver une jeune fille -, les party qui riment avec alcool et premier joint, les premiers amours, débordants et magnifiques. Sur fond de jeux olympiques historiques avec le boycott des pays africains et la révélation de Nadia Comaneci, Paul va vivre un bel été de découvertes et d'expériences. Une bande dessinée qui laisse un petit bout de Quebec dans la tête, un accent et des expressions qui continuent à résonner longtemps.