Librairie coiffard

par (Libraire)
25 juin 2021

Conseillé par Manon

Kambili vit avec sa famille à Enugu au Nigeria. Elle subit l’éducation violente et radicalement chrétienne de son père, Eugène, formé par les évangélistes. La révolte gronde alors que le pays est en crise et Eugène doit envoyer ses enfants chez leur tante. Kambili y découvre un foyer où l’on peut débattre de sujets politiques avec les adultes et où la musique et les rires s’invitent à table. Elle commence alors à vouloir se rebeller. Adichie raconte les dérives et les marques indélébiles qu’ont laissées la colonisation en Afrique sous les yeux de Kambili qui va se réconcilier avec les traditions ancestrales de son pays. Ce premier roman descriptif, musical, et coloré est une véritable pépite qui annonce la naissance d’une autrice au talent incroyable.

par (Libraire)
25 juin 2021

Conseillé par Stéphanie

Composé de trois parties, le titre même de ce roman ne présage rien de bon pour Okonkwo et sa tribu Igbo. Le lecteur découvre d'abord la vie de cet homme. Fils d'un paresseux, il est fier aujourd'hui de compter trois épouses et d'être un homme respecté et puissant. A travers cet homme ambitieux et parfois abusif, Chinua Achebe nous décrit une société ancestrale, attachée à la tradition, pleine de contradictions, oscillant entre violence et équilibre. Et puis l'exil contraint d'Okonkwo va correspondre avec l'arrivée de missionnaires, à la confrontation de deux mondes, ancestral et colonial, dont on connaît l'issue. Paru en 1958, ce roman fait désormais parti des incontournables de la littérature africaine, un roman magnifique qui met en scène la fin d'un monde.

17,00
par (Libraire)
25 juin 2021

Conseillé par Manon R

Il y a encore une trentaine d’années la République démocratique du Congo s’appelait Zaïre. C’est ici, dans les rues, que vivent plusieurs adolescents dont Sanza et Molakisi. Leurs premiers pas d’adultes se font dans la délinquance, le rêve et la débrouille. Molakisi va vite rejoindre l'Angola, pays en pleine guerre civile. Sous la protection de l’extravagante Madone Tshiamuena, il part à la recherche de pierres précieuses. Sanza, quant à lui, fait la rencontre de Monsieur Guillaume, mystérieux membre d’une police secrète. Et puis il y a cette danse du Vilain, fameux mélange de jazz et de rumba qui adoucira peut-être cette jeunesse abîmée. À travers une galerie de personnages attachants et extravagants, l’auteur dresse le portrait de son pays. Ce roman à l’écriture riche et créative nous fait virevolter, entre Zaïre et Angola.

25,00
par (Libraire)
25 juin 2021

Conseillé par Célia

C'est le « Chi » de Chinonso, éleveur de volailles, qui nous raconte l'odyssée malheureuse de ce dernier. Dans la croyance Igbo, le Chi est l'esprit protecteur qui accompagne tout être humain lors de son séjour terrestre. La vie de Chinonso, l'orphelin passionné par les oiseaux, est bouleversée le jour où en rentrant du marché, il croise le chemin de Ndali. Alors qu'il la dissuade de se jeter du haut d'un pont, il ne sait pas encore qu'elle sera son grand amour inatteignable puisqu'elle est fille d'un riche chef de tribu tandis qu'il n'est qu'un pauvre éleveur. Le drame à venir est évident dès les premières pages, et Chigozie Obiama réussit à nous envoûter avec ce Chi plein de sagesse.

par (Libraire)
25 juin 2021

Conseillé par Stéphanie

Dans "L'homme dit fou et la mauvaise foi des hommes", Florent Couao Zotti, nous embarque à travers dix nouvelles et une plume poétique dans la folie et la misère humaine. En s'insérant dans les vies quotidiennes tortueuses de ses personnages, il nous oblige à regarder en face le tumulte de l'âme humaine perdue dans l'univers sombre de la ville africaine. Sa langue rythmée, inventive, accompagne ces hommes et ses femmes confrontés à la violence et à la maladie. Quand il évoque Cotonou, métropole béninoise, Florent Couao-Zotti la nomme parfois « sa putain adorée ». Son univers a quelque chose de démesuré, d'excessif, traversé par le surnaturel. Ces histoires sont douloureuses mais l'écriture est savoureuse.