Librairie coiffard

La Fille des manifs
par (Libraire)
24 mars 2020

Conseillé par Anaëlle

Barbara a lancé un combat dans son lycée : lutter pour l’écologie et la planète. Devenue la porte-parole de son groupe d’action elle est sollicitée par de nombreux journalistes. Seulement, parfois les choses ne se passent pas comme prévu, un mot de trop, mal interprété et tout son monde s’écroule. Lynchée dans tous les médias, elle ne maîtrise plus son image et ses paroles deviennent virales.

Son seul souhait est de convaincre les adultes d’agir, leur faire comprendre que la planète n’attend pas. Afin de résister à cette tornade elle écrit un journal à sa grand-mère. Cette femme qu’elle admire malgré sa vie et son destin tragique.

A partir de 13 ans

LA POSSIBILITE DU JOUR
20,00
par (Libraire)
21 mars 2020

Conseillé par Manon R

Nous sommes en 1947, Aurore, une jeune Niçoise quitte son pays et sa famille pour rejoindre son fiancé Martin, GI rencontré en France. Mais une fois arrivée aux États-Unis, elle découvre qu’il ne l’a pas attendue. Elle décide alors de rester sur ces terres américaines, seule mais déterminée à construire sa vie ici, dans l’inconnu.

De Cleveland à Montréal, en passant par New York, Aurore nous livre son histoire à travers des rencontres qui vont changer sa vie. Elle deviendra mère et construira un foyer peu conventionnel mais elle sera surtout confrontée à une Amérique violente où des discriminations se mêlent les unes aux autres. Personnage désorienté Aurore n’aura pourtant pas peur de s'engager dans une quête constante pour trouver sa place de femme libre.

Dans ce récit intime adressé à son enfant, Aurore nous plonge avec elle dans ses combats quotidiens pour l’égalité et la liberté de tous, mais surtout pour l’émancipation féminine qui est le thème central de ce livre à travers des personnages attachants, les luttes menées et l’espoir d’indépendance.

Émilie Houssa, historienne de l’art et passionnée de cinéma, a écrit ce roman comme une urgence de dire les choses et de faire vivre ses personnages féminins. On passe très vite de mois en mois, d’année en année, on est comme happé par l’histoire de cette femme qui traverse des lieux mais surtout le temps. De façon très belle et avec une justesse dans l’écriture, l’autrice dresse ici le portrait d’une femme, d’une mère, d’une amante, mais aussi le portrait d’un pays sur un demi siècle.

Paul dans le Nord
par (Libraire)
21 mars 2020

Conseillé par Coralie

Paul est un ado comme les autres. Souvent blasé, râleur, rêveur, il grandit et s'affirme petit à petit.
Pendant cet été 76, Paul va se faire un nouvel ami, Ti-Marc, avec qui il va vivre mille aventures : une expédition en auto-stop pendant une tempête de neige - tout cela pour retrouver une jeune fille -, les party qui riment avec alcool et premier joint, les premiers amours, débordants et magnifiques. Sur fond de jeux olympiques historiques avec le boycott des pays africains et la révélation de Nadia Comaneci, Paul va vivre un bel été de découvertes et d'expériences. Une bande dessinée qui laisse un petit bout de Quebec dans la tête, un accent et des expressions qui continuent à résonner longtemps.

SOMB

Monnehay Max

Seuil

18,50
par (Libraire)
21 mars 2020

Conseillé par Coralie

Psychologue en milieu carcéral, Victor Caranne n'exerce pas ce métier complètement par hasard. Les détenus de la Citadelle, sur l'Ile de Ré, se confient à lui ou se jouent de lui, c'est selon. Peu importe pour Victor, puisqu'il est pieds et poings liés au secret professionnel.
Un matin, un corps est découvert près d'une plage. Perte déchirante, deuil terrible, Victor va devoir interroger son passé, détricoter son présent, ses relations, les liens qu'il a tissés, l'amour qui s'est déployé pour mieux aider les enquêteurs. Entre l'Ile de Ré et La Rochelle, les allers-retours sont loin de ressembler à des vacances...
Max Monnehay est une jeune autrice qui a décidément un peu de talent sous le pied.

UN GARCON SUR LE PAS DE LA PORTE
18,00
par (Libraire)
21 mars 2020

Conseillé par Marie-Laure

Lorsque l’on parle de Baltimore, on pense bien sûr à la série mythique The Wire, mais aussi à Anne Tyler. La ville est le cadre de la plupart de ses livres et celui-ci ne fait pas exception. Loin des trafics de drogue et des enquêtes policières de la série, Anne Tyler s’attache plutôt à disséquer la vie de l’américain moyen des quartiers cossus. Dans ce nouveau roman, on va faire la connaissance de Micah, un quadragénaire très attaché à sa routine et à son ménage. L’élément perturbateur se nomme Brink, il est le fils d’une ex-copine de Micah. Il frappe un jour à sa porte, persuadé d’être son fils. En même temps, l’actuelle « bonne amie » de Micah est menacée d’être mise à la porte de son appartement… Une charmante comédie qui n’est pas sans rappeler les livres de Nick Hornby. Anne Tyler a le chic pour nous divertir avec des situations cocasses. Un brin british dans un univers très américain, la lecture de ce court roman vous sera aussi agréable que l’arrivée du printemps.
Article rédigé pour Page des Libraires