Librairie coiffard

La Fille de personne
par (Libraire)
21 mars 2020

Conseillé par Marie-Laure

Quel est le point commun entre Franz Kafka et Sadegh Hedayat ? Luce Notte : fille de personne, amoureuse de la littérature et fascinée par les incendies qui ont détruit les grandes bibliothèques.

Lorsque l’on connaît l’œuvre et le parcours de Cécile Ladjali, on sait la force qu’elle attribut à la lecture, à l’écriture et surtout à la transmission. La quête des origines est également très importante pour elle. Son nouveau livre est bel et bien une fiction mais il est évident qu’il est une œuvre très personnelle. Luce Notte, « la fille de personne » a promis à sa mère de retrouver la trace de son père. Etudiante à Berlin, elle consacre sa thèse aux bibliothèques qui ont vu leurs trésors disparaître dans un incendie. Ses recherches vont la conduire à Prague en 1912, où elle sera embauchée comme fille au pair chez les Kafka. Franz n’a encore rien publié. Il est tiraillé entre son père tyrannique, son travail dans les assurances et son désir d’écriture. Selon Luce, elle a contribué à l’œuvre de l’écrivain. Elle quittera Prague en volant un carnet de Franz Kafka. Quarante ans plus tard, Luce tient une librairie à Paris. C’est là qu’elle rencontrera l’écrivain iranien, Sadegh Hedayat, à qui l’on doit entre autres La chouette aveugle (éditions Corti). Hedayat, comme Kafka qu’il admire, se voue entièrement à l’écriture, au point qu’il se coupe de la réalité, au point qu’il devient fou. L’exil auquel il est soumis ajoute à sa douleur. C’est d’ailleurs peut-être sur ce point que Luce et lui se retrouvent. Cécile Ladjali rend hommage à la création littéraire mais dresse aussi le portrait de deux écrivains dévorés par leurs obsessions littéraires, jusqu’à vouloir détruire ce qu’il en résulte. Kafka souhaitait qu’on brûle ses textes et Hedayat a lui-même jeté au feu certains de ses écrits. Qui est Luce Notte ? Une amie ? Une muse ? Une fille de personne ? Et si elle était l’œuvre de ces deux génies ?
Article rédigé pour Page des Libraires

Pension complète

Jacky Schwartzmann

Le Seuil

par (Libraire)
20 mars 2020

Conseillé par Coralie

Jacky Schwartzmann est un jeune auteur français, spécialiste de l'humour noir et des ambiances décalées et cyniques.

Dino Scala vit en couple avec une richissime luxembourgeoise, Lucienne, de 32 ans son aînée. Dino vit donc chez Lucienne mais aussi avec la mère de celle-ci, environ 100 ans, qui ne pipe pas un mot mais lui fait passer quelques messages avec le regard.
Un soir, Dino va connaître une altercation avec le banquier de Lucienne et va jusqu'à lui dérober sa Rolex : preuve de sa nonchalance... Après cette incartade, Lucienne propose à Dino de quitter le pays pour l'été afin de se faire oublier et de loger dans son yacht, à St-Trop, évidemment.
Sur le trajet, une panne de voiture l'oblige à s'arrêter et à passer quelques nuits dans un camping miteux où se côtoient anglais et hollandais : un cauchemar ! Heureusement, il a pour voisin de bungalow Charles, écrivain couronné par le Goncourt qui voit ce "camping des Naïades" comme un moyen d'observer les vrais gens dans leur milieu naturel, afin de mieux parler d'eux.
Seulement, dans ce lieu apparemment sans histoires, les morts étranges commencent à s'accumuler.
Un roman noir décapant et un humour maîtrisé à la perfection. Au-delà de l'aspect récréatif de ce polar, Jacky Schwartzmann pose les bases de réflexions sur l'amitié, la confiance et la descente des sommets.

Darktown

Thomas Mullen

Éditions Rivages

par (Libraire)
20 mars 2020

Conseillé par Coralie

Darktown, c'est la ville d'Atlanta en 1948 et plus particulièrement les quartiers noirs de la ville.
Le constat de départ est simple : le maire d'Atlanta a décidé de créer une patrouille de flics noirs. Cette décision est clairement de la poudre aux yeux et ces nouveaux flics sont parqués dans le bureau le plus exigu et le plus loin possible du commissariat. L'enquête semble plutôt classique : une jeune femme - noire - est retrouvée morte dans un terrain vague. Ce type d'enquête, habituellement vite bâclée va laisser l'équipe des nouveaux policiers sur le qui-vive. Impossible pour eux de laisser ce meurtre sans explications.
Désaisis immédiatement de l'enquête, certains vont malgré tout continuer à enquêter de leur côté en luttant contre toutes les exclusions dont ils sont victimes.
Darktown, c'est entrer dans la noirceur d'une ville au lendemain de la seconde guerre mondiale, c'est flirter avec la corruption, se prendre de passion pour les enquêteurs et vouloir faire la lumière sur toute cette affaire coûte que coûte.

Django Main de feu

Rubio, Salva

Dupuis

32,00
par (Libraire)
19 mars 2020

Conseillé par Mélanie

Django Reinhardt, un destin entre mythe et réalité.

"Django Main de feu" retrace la genèse du mythique Django Reinhardt, joueur de banjo et guitariste de jazz. Il est un personnage aussi connu, que méconnu, au destin tout bonnement incroyable, au tempérament de feu et aux mains d'or. Il a su s'élever au-dessus d'une vie qui semblait toute tracée et renaître de ses cendres quand le pire semblait être arrivé.

J'ai entamé cette bande-dessinée en ne connaissant de Django Reinhardt que son nom et son affiliation au domaine de la musique. J'en ressort marquée par ce destin hors du commun, par la passion qu'ont mis les auteurs à nous le transmettre, par la qualité d'un dessin vivant et coloré, mais surtout, avec l'envie d'en savoir toujours plus a propos de celui qui fut quand même l'initiateur de ce qu'on appellera ensuite le jazz manouche.

Une vraie belle bande-dessinée biographique qui nous attrape et ne nous lâche pas avant le point final.

La Bombe
par (Libraire)
3 mars 2020

Conseillé par Agathe et Stéphanie

En s'adressant directement au lecteur, c'est l'uranium lui-même qui ouvre puis clôture ce roman graphique extraordinaire à bien des points de vue.
Pour commencer, "La Bombe" se compose de 450 planches en noir et blanc dessinées de manière remarquable par Denis Rodier pour illustrer l'histoire de la Bombe d'Hiroshima racontée par Didier Alcante et Laurent-Frédéric Bollée. Difficile d'évaluer le travail titanesque qu'a dû nécessiter ce livre! Mais une choses est sûre, les trois auteurs ont réussi leur pari.
Sans jamais tomber dans les clichés ou le pathos, les deux scénaristes nous entraînent avec talent et précision dans une histoire faite d'hommes et de femmes. Des scientifiques. Des politiques. Tous les acteurs, toutes les circonstances qui ont menés à cette heure fatidique de 8h15 le 6 août 1945. Ils sont là et ils côtoient au fil des pages la famille de Naoki Morimoto et une fillette, personnages fictifs incarnant tout autant "l'impérialisme japonais que [...] nos japonais inconnus" explique Didier Alcante dans une post-face éclairante et émouvante.
Et comme le rappelle Laurent-Frédéric Bollée, à la lecture de "La Bombe" ces sont les premiers dialogues d' "Hiroshima mon amour" qui résonnent en nous : "J'ai tout vu à Hiroshima - Non, tu n'as rien vu à Hiroshima..."
"la Bombe" doit devenir une lecture essentielle, tout comme "Maus" de Art Spiegelman l'est désormais. Parce qu'il ne faut surtout pas oublier.