Votre librairie est ouverte le lundi de 14 h à 19 h et du mardi au samedi de 10 h à 19 h.

Librairie coiffard

La vengeance des mères
22,00
par (Libraire)
6 octobre 2016

Conseillé par Stéphanie

Seize ans que nous attendions de replonger dans les Grandes Plaines aux côtés du peuple cheyenne et de ses "Mille femmes blanches"! Tout en se battant aux côtés de Pretty Nose, de la sculpturale Phemie, des flamboyantes soeurs Kelly et de Molly McGill, le lecteur revisite un pan de l'histoire américaine et voyage dans un paysage magnifique que Jim Fergus maîtrisent parfaitement. Un roman marqué par des femmes à la fois fortes, puissantes et sages.

La montagne rouge

Anne-Marie Métailié

21,00
par (Libraire)
6 octobre 2016

Conseillé par Lucie

Missionnés au sud de la Laponie, Klemet et Nina sont témoins de tensions entre éleveurs samis et forestiers suédois. Réalisant leurs abattages annuels de rennes, les lapons mettent au jour un squelette humain sans son crâne. À l’aube d’un procès exceptionnel entre les deux clans à la Cour suprême suédoise, cette découverte peut faire basculer les enjeux d’un côté ou de l’autre. La police des rennes va enquêter pour retrouver ce crâne qui apporterait la preuve ou non que les samis ont toujours vécu auprès de la montagne rouge.
Ce troisième volet est à la hauteur de nos attentes ! On retrouve avec grand plaisir la police des rennes et les personnages atypiques qui composent la Laponie.
Encore une fois, l’auteur nous présente un roman policier très bien ficelé et dépaysant.
À découvrir sans plus attendre !

Les règles d'usage
22,00
par (Libraire)
29 septembre 2016

Conseillé par Frédérique

Wendy a 13 ans et vit à New York avec sa mère, son beau-père et son petit frère. Le 11 septembre 2001 sa mère part travailler dans les Twin Towers et ne revient pas. Après la sidération, le refus d'y croire, le deuil impossible à faire dans ce monde où il semble ne plus y avoir de règles, Wendy part quelques temps en Californie retrouver son père biologique quasi inconnu et idéalisé depuis toujours. Elle va tenter de comprendre le monde à sa façon, en évitant l'école, en partant chaque matin à l'aventure, et en faisait des rencontres inhabituelles.
Un roman juste et délicat sur les relations familiales, l'apprentissage de l'absence et du manque, les rêves d'adolescents qu'il faut garder et ceux qu'il faut lâcher.

Topo

Collectifs

Futuropolis

12,50
par (Libraire)
23 septembre 2016

Conseillée par Coralie

Comment parler des sujets d'actualité avec les ados ? La revue Topo, petite soeur de la renommée Revue Dessinée, répond à toutes les questions que les ados peuvent se poser sur le monde qui les entoure mais aussi sur leur quotidien. Dans ce premier numéro, une enquête spéciale sur les coulisses de Youtube et des grands youtubeurs, une question politique complexe : "pourquoi Obama n'a pas réussi à interdire les armes à feu ?", mais aussi un sujet sur les poils ou encore les Sex Pistols. La revue Topo, illustrée par de nombreux contributeurs est riche, dense et moderne. Elle plaira sans aucun doute aux jeunes, et pourquoi pas aux moins jeunes !

Comme l'ombre qui s'en va

Comme l'ombre qui s'en va

Munoz Molina, Antonio

Seuil

22,50
par (Libraire)
23 septembre 2016

Conseillé par Stéphanie

Le 4 avril 1968, James Earl Rey assassine Martin Luther King. Suite à l'attentat, sa cavale le mènera du Canada à l'Angleterre en passant par Lisbonne. Durant dix nuits il se cachera dans la Ville Blanche, espérant rejoindre l'Angola.
Lisbonne. Une ville chère à l'auteur, qui marqua ses débuts d'écrivain. Un peu comme dans un rêve, mémoire et fiction se mêlent, et le lecteur se laisse happé à la fois par ce tueur solitaire et ce jeune Molina d'il y a trente ans. Introspection, réflexion sur la création littéraire, sur l'âme humaine d'une manière plus générale, "Comme l'ombre qui s'en va" est un grand livre, mais Antonio Munoz Molina est un grand auteur ; on le savait déjà...

Le 4 avril 1968, James Earl Rey assassine Martin Luther King. Suite à l'attentat, sa cavale le mènera du Canada à l'Angleterre en passant par Lisbonne. Durant dix nuits il se cachera dans la Ville Blanche, espérant rejoindre l'Angola.
Lisbonne. Une ville chère à l'auteur, qui marqua ses débuts d'écrivain. Un peu comme dans un rêve, mémoire et fiction se mêlent, et le lecteur se laisse happé à la fois par ce tueur solitaire et ce jeune Molina d'il y a trente ans. Introspection, réflexion sur la création littéraire, sur l'âme humaine d'une manière plus générale, "Comme l'ombre qui s'en va" est un grand livre, mais Antonio Munoz Molina est un grand auteur ; on le savait déjà...