Librairie Coiffard ..

Aquarium / roman

Vann, David

Éditions Gallmeister

9,20
24 avril 2018

Conseillé par Marion

Caitlin a douze ans et est une amoureuse inconditionnelle des poissons. Elle imagine le monde comme un gigantesque aquarium, où ses proches nagent tranquillement dans l'inconnu. Son quotidien se résume à aller à l'école, à s'amuser avec sa meilleure amie et à l'aquarium de Seattle. Vient le jour où lors d'une de ces visites elle fait la rencontre d'un vieil homme qui bouscule sa vie et celle de sa mère. Roman sombre et initiatique, David Vann dépeint un drame familial par une écriture poétique et une puissante imagination !

Toutes blessent, la dernière tue
13 avril 2018

Conseillé par Marion

Karine Giebel signe un chef-d'œuvre littéraire avec son dernier livre "Toutes blessent, la dernière tue". Vous allez suivre les épisodes violents de l'enfance de Tama, une jeune fille vendue comme esclave à une famille et la vie solitaire de Gabriel, un homme au passé sombre. Grâce à des chapitres partagés entre passé et présent, Karine Giebel tisse une toile dont le lecteur ne ressortira pas indemne. Entre sensibilité et haine, c'est un vrai maelstrom d'émotions !
Ce livre est à placer entre les mains de lecteurs avertis.

Splendeurs et Fureurs
4 avril 2018

Conseillé par Marie-Laure

Adulée par Jonathan Franzen et Angela Carter, Christina Stead est malheureusement trop peu connue. Pourtant, son style est percutant, drôle et son œuvre est assurément moderne. Féministe ? Certainement. Mais il paraît qu'elle n’aimait pas cette étiquette. Son quatrième roman, "L'Homme qui aimait les enfants" (1940 et 1988 pour la version française chez Fayard) est considéré comme un des meilleurs romans de langue anglaise. "Splendeurs et Fureurs" raconte un chassé-croisé entre plusieurs personnages dans le Paris des années 1930. Une comédie romantique avant l'heure mais avec le talent et l'intelligence d'une Christina Stead, cela prend une tout autre dimension. Elvira Western décide de quitter Londres et un mari avec lequel elle s'ennuie. Elle rejoint son amant Oliver Fenton, de cinq ans son cadet, installé à Paris. Si les premiers jours dans les hôtels et cafés parisiens la ravissent, elle commence rapidement à se poser des questions. A-t-elle un avenir avec ce jeune homme un peu trop exalté ? A-t-elle eu raison de quitter son mari Paul ? D'autant plus qu'il est prêt à la reprendre. Un italien, marchand de dentelles rencontré dans le train, une danseuse de cabaret sans le sou ou la brillante fille d'un antiquaire, tous ces personnages vont venir s'ajouter au triangle amoureux. Les idées communistes alimentent les débats ; on s'interroge sur la meilleure façon de vivre : doit-on se marginaliser ou chercher le confort domestique ? Elvira se demande si elle est capable de vivre une relation constante. Cependant, elle est plus profonde qu'elle n'y paraît. À sa façon, elle pose la question du statut des femmes dans la société et montre que peu importe leur choix de vie, il se fait systématiquement en fonction d'un homme : mari ou amant !

© Page des libraires n°189/ Printemps 2018

Patria / roman

Aramburu, Fernando

Actes Sud

25,00
4 avril 2018

Conseillé par Marie-Laure

Pendant cinquante ans, l'ETA a paralysé et divisé le Pays basque. En 2011, l'organisation a définitivement déposé les armes. Avec son roman Patria, Fernando Aramburu a ravivé des souvenirs douloureux et provoqué de nombreux débats. Il semblerait que tout Basque ait une opinion sur ce livre. Les familles des victimes y voient une reconnaissance, quant aux séparatistes, ils accusent l’autre d'avoir une vision trop manichéenne. Si ce roman fait autant parler, c'est était nécessaire. Fernando Aramburu indique clairement sa volonté de dénoncer. Il ne faut pas taire ces années, au contraire, il faut exorciser le passé. Fernando Aramburu a choisi de raconter l'ETA à travers deux familles et un village. Deux familles amies qui vont se déchirer à cause de l'organisation. Le fils de l'une d'entre elles deviendra membre de l'ETA et le père de l'autre famille sera tué pour avoir refusé de payer l'impôt révolutionnaire. Au-delà de l'arrière plan historique extrêmement référencé, ce qui fait la puissance du roman, ce sont ses personnages. (suite dans le magazine Page N°189)

UNE CARAVANE EN HIVER
4 avril 2018

Conseillé par Caroline

Les parents d'Arthur sont inquiets : son compte en banque a été vidé, il pique de l'argent dans les affaires de ses parents. Se fait-il racketter ? Après avoir engagé un détective privé, Arthur leur présente Adnan et Nooda, réfugiés syriens vivant dans une caravane délabrée qu'il aide depuis plusieurs semaines. Entre les deux adolescents, une solide amitié est née et va être mise à rude épreuve...

Un roman sur l'amitié écrit comme un roman d’espionnage ! À découvrir dès 13 ans.