Caroline C.

La vengeance du loup, roman
8 janvier 2019

Rastignac 2.0

Charles est un petit garçon studieux, en adoration devant sa mère. Mais lorsque celle-ci disparaît, son monde s’effondre et ce n’est malheureusement pas l’indifférence de son beau-père, qui va l’aider au quotidien.
Alors en secret, il se met à rêver à accéder aux plus hautes fonctions pour son avenir. Président de la République, rien moins que ça !!
La rencontre avec son père biologique, grand acteur de théâtre politisé, va nourrir son fantasme.
De relations médiatiques, en machinations politiques, c’est sans contexte dans un milieu que PPDA a cotoyé la plus grande partie de sa carrière, que le jeune homme va incarner ce Rastignac des temps modernes.
Impossible pour le lecteur de ne pas tenter de mettre des noms sur les personnages. De l’Algérie aux ors des palais de la République, on se surprend à suivre avec grand intérêt son parcours, jusqu’à la frustration de la dernière ligne.
Une suite, que l’on espère, rapide !!

ERECTUS
6 janvier 2019

Régression de l'humanité ou formidable découverte ?

Je voulais tout d’abord remercier XO éditions et Netgallay, sans qui je n’aurais pas découvert ce livre.
J’avoue que je ne serai pas allée sur ce type de roman, à tord, maintenant je le sais. Mais le roman d’anticipation ne fait pas partie de mes premiers choix !!
Néanmoins, l’intrigue, extrêmement bien documentée, des personnages forts et plein d’empathie, font de cette catastrophe mondiale, un récit haletant. On se surprend à frémir aussi pour notre humanité, car les dérapages génétiques, et l’appât du gain, sont malheureusement à craindre…
Alors, croisons les doigts pour que ce jour n’arrive pas. En attendant, si vous souhaitez passer un bon moment de lecture, ce roman est parfait. Je vais attendre avec impatience le prochain Xavier Müller.

Le milieu de terrain
5 décembre 2018

Opium du peuple....

Après une coupe du monde, commentée, suivie, surexposée… Patrick Besson consacre son dernier roman au foot et plus particulièrement à une petite équipe de deuxième division.
Elvis, nouvel entraîneur et, presque en fin de carrière, il a 61 ans, vient tenter de redorer le blason du YFC.
Si au niveau des résultats, le meilleur est à venir, un certain nombre de soucis s’abattent sur lui, au moment où il tombe amoureux, d’Ines, la femme d’un de ses joueurs.
Un journal intime de réflexions sur les joueurs, les tactiques de jeu, la vie intérieure d’un club, ses transferts, ses usages etc….
Je ne connais rien en foot et je dois dire que cela ne m’intéresse pas du tout, mais j’étais assez curieuse de savoir si la plume de Monsieur Besson, allait m’apprendre quelque chose et me rendre plus réceptive... la réponse est oui.
Je me suis intéressée à ce milieu, même si de longues pages de résultats ou de tactiques ont eu raison de moi, quelquefois !!
J’ai mieux compris certaines choses dans ce drôle de milieu où les enjeux sont colossaux.
L’histoire d’amour, un peu abracadabrantesque, ne m’a pas vraiment séduite, était-elle si indispensable ??
Alors si vous aimez le foot, vous passerez un bon moment. Sinon, vous apprendrez des choses mais, ne serez toujours pas forcément accroc !!

La 16e séduction
24 novembre 2018

Triste époque

Lindsay Boxer dîne avec son ex-mari sur la jetée de San Francisco, quand ils sont témoins d’un attentat.
Les premiers sur les lieux afin de porter secours, Lindsay se retrouve face à un homme qui revendique cette attaque, et le met en détention.
Alors même, que Joe, victime d’une deuxième bombe est grièvement touché.
Le thème des attentats ne peut laisser personne indifférent, nous y avons tous été confrontés.
Qui est derrière ? Cet homme, est il un manipulateur ? Fait il parti d’un groupuscule ou est il juste un dangereux mais très intelligent illuminé ?
Lindsay va jouer sa carrière, son intégrité mais également sa famille sur cette affaire
Un rythme haletant, une course contre la montre. Un moment de détente avec ce 16ème volet du "Womens Murder Club.", à dévorer sans modération !!

Le vieux qui voulait sauver le monde
22 novembre 2018

Un petit vieux qui vous veut du bien

Et voilà, déjà 101 ans pour Allan, qui vit désormais à Bali avec son ami Julius. Mais la valise d’argent dérobée lors du premier opus, arrive bientôt au bout de ses ressources et il va falloir trouver des solutions….

Mais qu’importe, pour l’instant on fête l’anniversaire au bord d’une montgolfière. Mais comme jamais rien ne se passe normalement dans sa vie, cette parenthèse festiva va les emmener en Corée du Nord.
De nouveau, comme dans "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", la Grande histoire va se mêler aux destinées de nos héros.

Du président nord-coréen, à la chancelière allemande, en passant par le dernier président des États-Unis, Allan et Julius vont accumuler les gaffes, les situations cocasses, empêcher des nations de posséder l’arme nucléaire et régler de graves conflits.

C’est drôle, inattendu, toujours surprenant, on rit beaucoup, mais le plus souvent pour éviter de penser que derrière ces joyeuses aventures, se posent de vraies questions sur l’état du monde, et des relations diplomatiques.

Nous aurions bien besoin d’un Allan dans la vie….
En attendant, un livre qui vous fera passer un très bon moment, tout en réfléchissant, alors ne boudons pas notre plaisir….et qui sait, peut être que nous fêterons bientôt les 102 ans de notre petit vieux préféré !!