Pour les commandes en retrait magasin, nous vous remercions d'attendre le mail de confirmation de mise à disposition avant de vous présenter à la librairie.

Michele F.

Vices

Paladini, Gipsy

Fleuve éditions

10 avril 2018

Délit de faiblesse

Plongée dans la Brigade des jeunes victimes !
Entre suicides, meurtres, harcèlement en ligne, tricheries, coucheries et revente de stupéfiants, voici le joyeux décor de ce roman violent qui crève la surface lisse du quotidien pour faire exploser les vies de nos ados, des réseaux sociaux aux lycées bobos, afin de mettre en lumière la cruauté des uns et des autres, très loin de l'univers des bisounours. L'ensemble du roman fait état de bonnes enquêtes, bien menées, de personnages très attachants, en bref un bon moment de lecture mais il faut avoir le coeur bien accroché pour ne pas sombrer dans une perplexe interrogation : mais que fait l'école pour rassurer les parents ?

JESSE LE HEROS

Millman Lawrence

Sonatine

19,00
10 avril 2018

Roman noir inédit

Le roman se déroule en pleine guerre du Vietnam, Jesse est un enfant compliqué devenu un adolescent obsédé par le départ sur le front de son frère idolâtré. Le texte repose sur l'ambiguïté du personnage dont on ne connait pas l'âge et qui reste singulier au fil des pages, avec des moments où on frôle réellement des états de folie et d'autres plus paisibles, durant lesquels on peut s'attacher à Jesse, comme à un enfant qui joue aux gendarmes et aux voleurs.Au-delà de ce portrait déconcertant, c'est une peinture violente de l'Amérique et la description d'une société qui se cherche et ne se trouve pas. Ou alors, dans le rejet de ce qui n'est pas conforme, de ce qui est contre nature, et là, on passe aux armes !

Neverland
16,00
20 mars 2018

Travail de mémoire

Des sentiments contradictoires après cette lecture. Certes, je suis transportée dans le monde de l'enfance et je pars très rapidement à la conquête imaginaire des souvenirs. Mais, je suis frustrée de sentir finalement une certaine retenue dans le texte, une mise à distance (par pudeur ?) et peut-être le sentiment que l'auteur a su apaiser son coeur dans ce court récit sans pour autant parvenir à convaincre son lecteur, le laissant ainsi sur le chemin, abandonné et désorienté.

Une autre Aurélia
20 mars 2018

calendrier du deuil

Le deuil écrit, jour après jour, dans ce qu'il a de plus intime et de plus douloureux. Ou comment l'homme qui vient de perdre la femme de sa vie s'accroche à la présence dans son coeur de celle qui fut tout pour lui. Roman court, intense, poignant. Et même si l'auteur trouve un certain apaisement dans ce calendrier du deuil il paraît évident, pour lui comme pour nous, que "dans le souvenir manque la dimension de l'avenir" ... Magnifique !

La disparition de Stephanie Mailer
20 mars 2018

Fiction-plaisir

Roman gigogne sympathique qui fait passer d'agréables moments de lecture, à se perdre dans les méandres d'une enquête compliquée qui ressemble à un jeu de piste. Certains lecteurs sont déçus de ne pas y trouver davantage de force ou de rigueur, mais franchement, que demande-t-on à une fiction sinon de nous distraire ? Alors, ne boudez pas votre plaisir et même si vous avez, à certains passages, estimé que 633 pages, c'est trop, savourez le dernier Dicker ! Il est bon ...