Manuel H.

Robert Mitchum ne revient pas / roman
par (Libraire)
17 août 2013

Tendu et haletant

Alors qu'ils s'entrainent pour les jeux Olympiques de Barcelone de 1992, Marija et Vahidin, athlètes de l'équipe de tir yougoslave, se voient emportés dans la tourmente du siège de Sarajevo. Tous deux sont bosniaques et amants : elle est serbe, lui est musulman. Séparés malgré eux, ils vont l'un et l'autre être enrôlés dans des camps opposés jusqu'à prendre goût au combat.
Avec cette tragédie contemporaine tendue et haletante, Jean Hatzfeld explore avec acuité et force romanesque la dérive des mentalités, l'engrenage guerrier et les ressorts d'une violence fratricide.

Une part de ciel
par (Libraire)
17 août 2013

Flocon après flocon

Début décembre, Carole rejoint son morne village natal de Val-des-Seuls dans les Alpes. Dans l'attente du retour énigmatique de son père, elle y retrouve son frère et sa soeur et les amis dont elle s'est peu à peu éloignée. Dans l'hiver qui s'installe, les liens de fraternité et d'amitié se renouent, au fil des jours et des souvenirs d'enfance qui surgissent.
Par subtiles touches, comme dans un tableau impressioniste exprimant de profonds sentiments, ces personnages en milieu de vie se dessinent, peut-être, un nouvel avenir.
Traversé par des lignes romanesques d'une belle créativité, par une sensibilité aiguë à la nature, aux paysages et aux émotions, porté par une vibrante et subtile délicatesse envers ses personnages "Une part de ciel" a l'humilité et la retenue des très grands romans. Son ampleur romanesque procède comme la neige : flocon après flocon pour en donner toute l'épaisseur. Et l'on se laisse envahir et recouvrir avec bonheur !

La grâce des brigands
19,50
par (Libraire)
17 août 2013

Etat de grâce

Porté par une écriture d'une grande énergie, par une force narrative et romanesque singulière, par la puissance de l'observation et du détail, ce roman dresse le magnifique portrait de Maria Cristina Väätonen qui, du grand Nord natal à Santa Monica, va peu à peu construire son destin, faisant face à toutes les adversités. Une fois encore, Véronique Ovaldé nous entraîne sur des chemins inattendus. Et l'on est heureux de se retrouver, une fois de plus, si haut !

Au revoir là-haut    ( Prix Goncourt 2013 )
par (Libraire)
17 août 2013

Ici-bas !

Albert et Edouard, gueules cassées de Grande guerre, rejetés par une société qui préfère les héros morts aux encombrants survivants des tranchées, décident de se venger en montant une escroquerie aux monuments aux morts, véritable subversion haute-en-couleurs.
Avec des personnages formidablement campés, aussi drôles qu'émouvants, servis par un humour grinçant et une ingénieuse trame romanesque, Pierre Lemaître dresse un portrait au vitriol de la France de 1918.

Retour à Patmos
par (Libraire)
17 août 2013

Doux et sensible

Endeuillée par la mort de son époux et père de ses enfants, Marie retourne, le temps d'un été, dans la maison familiale de Patmos. Elle y rencontre Pierre, ancien amant, source d'une tumultueuse passion adultère. Les souvenirs refluent. Dans la chaleur de l'île grecque, dans l'attention des amis retrouvés, Marie tente de se reconstruire et de trouver, enfin, un apaisement. Un beau portrait de femme porté par une écriture douce et sensible.