Événements à la librairie - Archives

Un meurtre non élucidé, un écrivain à la rescousse
Avec Joël Dicker
Ajouter à mon calendrier
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Joël Dicker est né en 1985 à Genève où il vit toujours. Ses romans sont traduits dans le monde entier et sont lus par des millions de lecteurs. Son œuvre a été primée dans de nombreux pays. En France, il a reçu le Prix Erwan Bergot pour "Les Derniers Jours de nos pères", puis le Prix de la vocation Bleustein-Blanchet, le Grand prix du roman de l’Académie française et le Prix Goncourt des Lycéens pour "La Vérité sur l’Affaire Harry Québert". Ce dernier roman a aussi été élu parmi “les 101 romans préférés des lecteurs du Monde” et a été adapté en série télévisée par Jean-Jacques Annaud. Après "Le Livre des Baltimore" en 2015, "La Disparition de Stephanie Mailer" en 2018, paraît cette année "L’Énigme de la chambre 622" toujours aux éditions De Fallois.

Dans ce plus récent roman, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, une nuit de décembre, dans les Alpes suisses mais l’enquête de police n’aboutira jamais.

Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu'un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire. Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier?

Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça.

Dédicace de l'auteur de 11h15 à 13h15 au Tome 1.
(Photo de l'auteur © Jeremy Spierer)


La géographie de l'intime
Avec Erik Orsenna
Ajouter à mon calendrier
Le , Amphi Kerneïs

Malheureusement la rencontre est reportée ultérieurement! Restez connectés pour connaître la prochaine date prévue.

Erik Orsenna, membre de l'Académie Française depuis 1998, a une vie passionnante. Il écrit sept romans parallèlement à ses activités administratives, dont "La Vie comme à Lausanne", prix Roger Nimier 1978, et "L'Exposition coloniale", prix Goncourt 1988, "Madame Bâ", "L’Entreprise des Indes" et "Mali, ô Mali". Plus jeune il a été chercheur et enseignant dans le domaine de la finance internationale et de l'économie du développement, puis conseiller culturel à l'Elysée, conseiller d'État depuis juillet 2000, et actuellement Conseiller d’État honoraire. En plus de l'écriture, les voyages, la mer et la musique tiennent une place essentielle dans sa vie et dans ses livres. Il écrit aussi trois petits précis de mondialisation en prenant pour point de départ le coton, l’eau et le papier, des biographies et livres sur la grammaire et la langue française.

Avec "Briser en nous la mer gelée" (Gallimard) voici l’histoire d’un amour fou, nous dit Erik Orsenna. « Et voici une lettre, une longue lettre envoyée à Madame la juge, vice-présidente aux affaires familiales.
En nous divorçant, Suzanne et moi, le 10 octobre 2011, elle n’a pu s’empêcher de soupirer : « dommage, je sentais beaucoup d’amour en vous ».
Comme elle avait raison !
Mais pour nous retrouver, pour briser en nous la mer gelée, il nous aura fallu voyager.
Loin en nous-mêmes, pour apprendre à ne plus trembler.
Et loin sur la planète, jusqu’au Grand Nord. »

Cette rencontre est animée par Cécile Charonnat, et se déroulera à l'Amphi Kernéïs à la faculté de médecine, en partenariat avec l'Université Permanente.
(Photo de l'auteur © Francesca Mantovani / Gallimard)


RENCONTREE ANNULEE LIBRAIRIE FERMEE
Avec Léonor de Récondo
Ajouter à mon calendrier
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Née en 1976 dans une famille d'artistes, Léonor de Récondo vit à Paris. Non seulement écrivaine elle est aussi violoniste, a enregistré une quinzaine de disques et publié six romans, dont "Amours", "Pietra Viva" ou encore "Manifesto" (Sabine Wespieser éditeur).

Le Musée Greco à Tolède n’est certes pas une Église, et Léonor de Recondo, quoique violoniste, n’y va pas pour jouer, dans cette nuit affolante de chaleur, de désir rentré, de beauté fulgurante, mais pour rencontrer, enfin, le peintre qu’elle admire, Dominikos Theotokopoulos, dit le Greco, l’un des artistes les plus originaux du XVIe siècle, le fondateur de l’école Espagnole.
Oui, Léonor doit le rencontrer et passer une nuit entière avec lui, dans ce musée surchauffée et ombreux, qui fut sa maison. Le Greco doit quitter sa Candie, natale, en Crète et traverser Venise, Rome et Madrid, où il fut de ces peintres-errants, au service de l’Église et des puissants du temps. Mais Le Greco est mort en 1614 à Tolède. Viendra-t-il au rendez-vous ?

Après nous avoir fait l'honneur de nous offrir un magnifique concert à la Fête du Siècle (aux côtés de Claire Lefilliâtre), Léonor de Récondo est de retour à la librairie pour nous présenter son nouveau livre "La leçon de ténèbres" aux Éditions Stock.
Une rencontre animée par Lyonel Sasso.
© Astrid di Crollalanza


RENCONTREE ANNULEE LIBRAIRIE FERMEE
Avec Émilie Houssa
Ajouter à mon calendrier
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Émilie Houssa est cinéphile et historienne de l'art. Après avoir enseigné à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, elle a été conférencière à la Cinémathèque Française, puis a obtenu un poste de professeur d’Histoire de l’art et de sémiologie à l’école Prép’art. Comme son troisième amour est la lecture, elle ne pouvait pas ne pas écrire.

Son écriture s'intéresse à la vie de gens sans histoire qui pourtant traversent des événements retenus par tous. Des images naissent ainsi au fil des mots et des situations. Entre le cinéma et la "grande" histoire l'écriture dessine une poésie du quotidien.

"La nuit passera quand même" (Denoël, 2018) est son premier roman. Les lecteurs la retrouvent pour un second roman aux éditions de l'Observatoire : "La Possibilité du jour".

Cette rencontre est animée par Manon Rosario.
(Photo de l'autrice © Mathias Guigon)
(Informations reprises depuis le site de MOBILIS - Pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire)


SIGNATURE REPORTEE LIBRAIRIE FERMEE
Avec Catherine École-Boivin
Ajouter à mon calendrier
Le , Librairie Coiffard - Tome 1

Catherine École-Boivin, est biographe, romancière, et professeure à Nantes. Elle est née à Cherbourg. Son dernier roman, "La Métallo", a reçu le prix Ouest 2019. Dans "Embrasser l'eau et la lumière" aux éditions Albin Michel, elle nous livre des secrets de famille dans un paysage breton des marais salants.

Lucille est une enfant du marais de la baie de Bretagne. Dans les années 40, auprès d’Agnès, une vagabonde, elle apprend à récolter le sel de la terre. Elle souhaiterait consacrer son existence au métier de saulnier, mais son père désapprouve : la saline n’est pas faite pour une femme. C’est son frère qui doit perpétuer la tradition, désigné pour reprendre l’exploitation. Lucille quitte alors le marais contre son gré pour vivre à Nantes, chez une tante, où elle commence une nouvelle vie comme vendeuse. Dès qu’elle a un moment de libre, elle vend des petits pochons de sel fleuris dans lesquels elle glisse des talismans protecteurs, à la manière de sa grand-mère qui est un peu sorcière. Mais rien ne pouvant lui faire oublier la terre salée du marais, elle va désobéir et retourner là où son corps et sa vie embrassent l’eau et la lumière...

Une héroïne prête à tout pour prendre sa place parmi les hommes au milieu des marais salants de la baie de Bretagne, ses mystères et ses coutumes ancestrales.